1 décès et une dizaine de maisons incendiées dans un camp à Delmas 2

Au moins 1 décès et une dizaine de maisons incendiées dans un camp de déplacés situé à Delmas 2, non loin de la piste de l’Aviation.

1 décès et une dizaine de maisons incendiées dans un camp à Delmas 2

Cet encendie qualifié de criminel par plus d’un a éclaté dans la nuit du 26 mai dans un camp de fortune situé non loin de la piste de l’Aviation à Delmas 2. Les maisons de plus de 15 familles sont parties en fumée. Le pire, une personne handicapée est aussi décédée à cause du feu.


Cet incendie est l’oeuvre d’individus mal intentionnés selon, Peterson Augustin, responsable de Handicap Support Foundation, une organisation oeuvrant pour l’intégration des personnes à mobilités réduites. L’acte a ciblé spécifiquement les maisons des personnes handicapées, précise-t-il.

“Les victimes ont tout perdu: nourritures, objets et documents importants. En plus de leur situation de handicap, ils sont devenus plus vulnérables qu’avant”,regrette le jeune homme qui est lui aussi une personne qui a un handicap physique.

Le camp dont il est question est habité par plus d’une centaine de personnes à besoins spéciaux, s’il faut croire Peterson Augustin. Jusqu’à présent, aucune action concrète n’est encore posée au profit des victimes, explique-t-il.

Sur les ondes de Caraïbes FM hier mardi, la secrétaire d’état à l’intégration des personnes handicapées, s’est dit préoccupée par la situation d’insécurité qui règne au bas Delmas. Elle a dit regretter l’incendie survenu au camp de déplacés de Delmas 2 où sont logées des personnes handicapées. Soinette Désir a affirmé qu’un processus de relocalisation est en cours.

A lire aussi : Haïti met le cap sur les élections pour remplacer Jovenel Moïse en 2022


Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.