Cité Soleil : Confrontation des gangs des nommés Iscart et Gabriel, la population en paie les frais

Après le lâche assassinat d’un bébé de huit (8) mois et d’une femme enceinte de 32 semaines, les bandits armés n’ont pas chômé à la plus grande bidonville du pays.


“Semaine sanglante encore à #CitéSoleil alors que l’affrontemenent armé se poursuit derrière le marché Brooklyn entre des membres du collectif G9 et le groupe associé à Gabriel. On compterait au moins 10 morts entre samedi et mercredi. Plus calme depuis jeudi”, informe un confrère étranger de la presse travaillant en Haïti en ce samedi 1er août 2020.

À date, les autorités haïtiennes observent un silence radio sur la situation de terreur régnant à la commune de Cité Soleil. Ni la Police Nationale d’Haïti (PNH) ni le Parquet près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince ne semble être activé en ce sens.

Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) a pris en charge les parents de certaines victimes de ces conflits armés à Cité Soleil en les accompagnant à porter plaintes selon ce qu’a fait savoir l’organisme dans la presse.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/c/maghaiti?sub_confirmation=1&gl=CO&hl=es-419

©️ Tous droits réservés – Groupe MagHaiti 2020


Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.