Des quinze (15) étudiants grévistes de la faim pour exiger la démission de Jovenel Moise, quatre (4) ont désisté

Quatre (4) parmi les quinze (15) étudiants grévistes de la faim ont abandonné la grève pour cause de détérioration de leur état de santé, apprend MagHaiti. Dans une interview accordée à l’agence ce lundi 4 octobre, Mackenson Jean, l’un des grévistes, confirme que l’état de santé de ces quatre (4) camarades qui ont désisté, s’était considérablement détérioré. Il affirme que ces étudiants avaient été hospitalisés le week-end écoulé à la suite d’une déshydratation. Un autre étudiant est actuellement soigné pour la même cause, soutient notre interlocuteur. Ce sont au total, 10 parmi les 15 étudiants grévistes qui ont déjà dû passer par la case hôpital pour cause de déshydratation depuis le début, le 13 octobre dernier, de ce mouvement de protestation qui participe de la lutte visant à exiger la démission du président Jovenel Moïse. Certains d’entre eux, après avoir reçu les soins que nécessitait leur cas, avaient repris le mouvement aux côtés de leurs camarades.
Ils établissent leur quartier général dans une des salles de la Faculté de droits et des sciences économiques (FDSE), de l’université d’État d’Haïti (UEH) à la rue Oswald Durand. Ces étudiants sont très critiques vis-à-vis des responsables du Centre Ambulancier National (CAN) et de la Croix Rouge Haïtienne pour avoir décidé, ont-ils dit, de ne plus les assister en dépit des alertes lancées ces derniers jours concernant la détérioration de leur état de santé.


Les grévistes de la faim, 23 jours après, réaffirment leur volonté de poursuivre leur mouvement jusqu’à ce qu’ils obtiennent la démission du président Jovenel Moïse. Ils exigent également la réalisation du procès petro caribe, l’établissement d’un autre système et l’intégration de la jeunesse dans les prises de décisions entre autres.


Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.