Football – Ligue des champions – PSG : Di Maria, comment Tuchel a trouvé la clé

Comment tirer le meilleur d’Angel Di Maria ? Question à laquelle Louis van Gaal, Laurent Blanc ou encore Unai Emery, n’ont pas toujours su répondre. Pas comme Carlo Ancelotti par exemple, le «Mister» ayant fait de l’international argentin, désormais âgé de 31 ans, l’un des pions essentiels de «son» Real, avec à la clé la «Decima» (10e sacre du club merengue en Ligue des champions). Thomas Tuchel a trouvé la clé aussi.


«Angel Di Maria ne recule jamais»

Idrissa Gueye

C’était vrai la saison dernière, et ça l’est encore en 2019-20. Peut-être même plus. D’ailleurs, «El Fideo» est le seul joueur à avoir disputé l’intégralité des 16 matches du Paris Saint-Germain cette saison. Indispensable monsieur Di Maria, sérieux dans le travail, discret à la ville et jamais blessé. Les chiffres parlent pour lui : 7 buts et 9 passes décisives cette saison. «C’est un excellent joueur, que j’apprécie beaucoup, qui ne recule jamais, salue Idrissa Gueye. A chaque fois qu’il a le ballon, il essaie de fixer l’adversaire, de trouver les décalages, les passes décisives, des fois marquer… C’est un joueur très important pour l’équipe. On espère qu’il va garder sa forme actuelle.» Même si cela doit poser des problèmes insolubles à Thomas Tuchel en termes de composition d’équipe, quand Neymar, Kylian Mbappé, Edinson Cavani, Mauro Icardi et donc Angel Di Maria seront disponibles. Pour l’instant, ce n’est pas le cas, avec «Ney» qui vient de seulement reprendre l’entraînement individuel après une blessure à la cuisse avec la Seleçao. Mais ça ne va pas tarder.

» LIRE AUSSITuchel sur le Bayern : «Ça ne m’intéresse pas» 
» LIRE AUSSI –  Tuchel : «Aucune équipe n’a gagné la C1 en novembre»  

Le secret de Tuchel ? Il a tout de suite fait confiance à Di Maria, refusant de parler de brelan d’étoiles, à savoir la «MCN», pour évoquer un carré d’as. Dès son arrivée. L’ancien coach de Dortmund s’est d’ailleurs vite déclaré «fan» d’Angel Di Maria, affirmant que c’est «un cadeau» de l’entraîner… La calinothérapie à plein régime pour brosser dans le sens du poil un joueur «très chambreur», dixit Gueye, mais sensible, comme le présente Thomas Tuchel. «Je connais beaucoup de joueurs comme ça, assure ce dernier. Il y en a qui n’ont pas besoin d’un coach très proche, qui jouent avec beaucoup de confiance presque tout seuls. “Fide” doit avoir une relation proche et honnête, qu’il puisse vraiment sentir la confiance.».

Et le coach allemand d’ajouter, au sujet des performances de l’ancien Madrilène : «Ce n’est pas ma

responsabilité. C’est d’abord le crédit de “DiMa”. Quand je suis arrivé, il était déjà professionnel, extraordinaire, toujours prêt à travailler pour les autres, super fiable dès le premier entraînement. Dans ces conditions, c’est facile de le pousser, de lui donner des responsabilités et de la confiance. Et, c’est plus facile pour lui de faire peut-être encore plus. Et c’est d’autant plus facile pour moi de le pousser encore et encore (sourire). Entre nous, la relation est très proche, mais c’est aussi honnête. C’est possible de critiquer s’il fait des choses qu’on ne veut pas. Mais c’est super, il est super fiable, très décisif pour nous, c’est super bien.»

Di Maria régale Mbappé

L’un des principaux bénéficiaires de la bonne forme de Di Maria, c’est Kylian Mbappé. L’Argentin avait par exemple délivré quatre dernières passes avant un tir au Français à Bruges (victoire 5-0). Ticket gagnant. «Ce sont des joueurs extraordinaires. Et les joueurs extraordinaires peuvent toujours jouer ensemble, note Tuchel, pas très surpris par leur entente sur le pré. C’est un droitier et un gaucher. Ils ont souvent joué ensemble. C’est aussi le défi pour les deux de créer des choses ensemble, c’est ce que je demande, c’est absolument nécessaire. Ils aiment jouer ensemble, dans les demi-espaces. Ce sont des attaquants, forcément sensibles. S’ils marquent beaucoup, font des choses décisives, s’ils se trouvent souvent l’un et l’autre, c’est très bien pour équipe. C’est aussi nécessaire qu’ils s’adaptent à notre style, qu’ils jouent fiable. Et ils font très bien ensemble. Mais c’est ce qu’on demande.» Et ce que le coach bavarois attendra encore ce mercredi, contre le FC Bruges (21h, en direct commenté), avec en jeu un billet pour les 8es de finale de la C1.

A lire aussi

The post Football – Ligue des champions – PSG : Di Maria, comment Tuchel a trouvé la clé appeared first on Haiti24.


Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.