Football – Ligue des champions – Tops/flops Valence-Lille :  l’entrée fracassante de Ferran, la passivité de Celik

Tops

Ferran Torres a réveillé Valence
Sur le banc au coup d’envoi, Ferran Torres a été lancé sur la pelouse dès la demi-heure de jeu, pour pallier la sortie sur blessure de Cheryshev. Un coup du sort qui a finalement fait le plus grand bien à Valence. L’ailier de 19 ans s’est immédiatement mis en valeur dans son couloir droit, ses accélérations ont mis Bradaric au supplice. C’est lui qui a définitivement achevé les Lillois avant le temps additionnel, en remportant avec sang-froid son duel face à Maignan.


»LIRE AUSSI – Lille y a cru… avant de prendre l’eau à Valence

Le missile de Kondogbia
Au cœur d’une fin de match complètement folle, Geoffrey Kondogbia s’est illustré en inscrivant un but sublime. L’ancien Monégasque, pas attaqué aux trente mètres, a envoyé un véritable missile au fond des filets. L’épilogue d’une belle soirée pour le joueur de 26 ans, dont la puissance au milieu de terrain a fait mal aux Dogues en seconde période.

Flops

Les Dogues ont sombré
Devant à la pause, le Losc a vécu une seconde période cauchemardesque. Brouillon en contre, mais surtout dépassé sur le plan défensif. Le club nordiste n’a cessé de reculer et a finalement pris la foudre une fois l’égalisation encaissée. Le coaching et les consignes de Christophe Galtier n’ont pas eu l’effet escompté. A noter que Lille a concédé ce mardi son quinzième match consécutif sans victoire en Europe (Opta).

Celik plombe le Losc
Bien moins en vue que la saison passée, Zeki Celik a particulièrement souffert dans son couloir droit. Le latéral turc, certes intéressant sur le plan offensif en première période, a fait preuve de nombreuses lacunes défensives. Trop passif face à Lee et Rodrigo en première période, son contrôle raté devant Gaya a été à l’origine du csc de Soumaoro. L’erreur de trop, alors que le score était encore de 1-1.

»LIRE AUSSI – Classements Ligue des champions

Maxi Gomez invisible
Si Valence est monté en puissance au fil de la rencontre, Maxi Gomez est resté très discret pendant quatre-vingt-dix minutes. L’attaquant uruguayen, associé à Rodrigo, ne s’est pas procuré la moindre occasion de but (aucune frappe). Comme à l’aller, il a eu du mal à se mettre à bonne position pour surprendre la défense.

A lire aussi

The post Football – Ligue des champions – Tops/flops Valence-Lille : l’entrée fracassante de Ferran, la passivité de Celik appeared first on Haiti24.


Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.