Les policiers de « Fantômes 509 » mettent la pression dans les rues et brandissent la mutinerie comme menace

Vendredi 15 mai 2020 ((rezonodwes.com))– Une partie du centre-ville de Port-au-Prince a vécu la peur, suite à un mouvement spontané initié jeudi par des policiers regroupés au sein de ‘’Fantômes 509’’.


Des véhicules publics ont été immobilisés sur la chaussée, des camions d’alluvions ont été renversés sur la voie publique par ces agents de l’ordre.

Cette mobilisation survient quelques minutes seulement après qu’un groupe d’agents aient rendu visite au policer Jean Pascal Alexandre, incarcéré au Pénitencier national pour « destruction de biens publics ».

La coordonnatrice du SPNH-17, Yanick Joseph qui a conduit la délégation accorde un délai de 6 heures au Haut État-major de la PNH pour libérer le membre de ‘’Fantômes 509’’, sinon elle menace de forcer les portes du plus grand centre carcéral du pays pour faciliter la libération de son compagnon de lutte.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com


Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.