Mardi 5 novembre: certaines voies sont libérées mais la tension ne quitte pas encore la Capitale
Mardi 5 novembre 2019, la paix est toujours incertaine à Port-au-Prince ce qui empêche une reprise normale des activités alors que parallèlement la vie reprend timidement dans certaines villes de province.

À Port-au-Prince, beaucoup de barricades qui jonchaient la chaussée ont été enlevées. C’est le cas à Delmas, Pétion-Ville, Bourdon pour ne citer que ces zones là. Malgré tout, la situation reste tendue.


Même si les portes des écoles et d’autres entreprises formelles sont encore fermées, le transport en commun et certaines activités informelles fonctionnent. Beaucoup plus de gens sortent de chez eux. Les motards eux, sont plus nombreux par rapport aux jours précédents. Dans certaines rues, des petits marchands sont remarqués.

Dimanche, l’opposition avait annoncé une semaine de protestation intense baptisée « assaut démocratique ». Depuis plus de deux mois, des mouvements anti- gouvernementaux paralysent toutes les activités à Port-au-Prince et dans certaines villes de province. L’opposition espère obtenir le plus rapidement possible, la démission de Jovenel Moïse.

L’article Mardi 5 novembre: certaines voies sont libérées mais la tension ne quitte pas encore la Capitale est apparu en premier sur Juno7.


Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.