la-coalition-des-eglises-protestantes-du-grand-nord-rejette-le-cep-de-jovenel-moise

La Coalition des Églises protestantes du Grand Nord rejette le CEP de Jovenel Moïse

Jeudi 24 septembre 2020 ((rezonodwes.com))– Le Coordonateur de la Coalition des Églises protestantes du Grand Nord le Révérend Pasteur Isaac Albert monte au créneau pour dénoncer un ensemble de décisions prises par le Président Jovenel Moïse, dont la formation du nouveau Conseil Électoral Provisoire (CEP).

Le Pasteur Protestant a martelé que ce CEP dont l’Arrêté présidentiel y relatif publié le 18 septembre 2020, n’avait préalablement fait l’objet d’aucune discussion entre les différents acteurs et n’est le résultat d’aucun consensus politique.

« Le secteur protestant n’a pas envoyé de représentant au Conseil Électoral Provisoire qui est formé dans l’unique but de commettre un assassinat électoral », a lâché, d’un ton ferme, le leader religieux qui s’en est aussi pris, sans langue de bois, à l’Ambassade américaine dont il dénonce l’ingérence.

« L’Ambassade américaine, les chefs de gang peuvent donner le pouvoir à quelqu’un mais sachez que  l’autorité vient du peuple », a-t-il sermonné. Plus loin, il lui rappelle qu’elle n’a pas le droit de décider de la politique de ce pays.

« Nous ne sommes pas d’accord avec vous les Etats Unis. Vos agissements malhonnêtes en Haïti doivent cesser », dixit le numéro 1 de la Coalition des Églises protestantes du Grand Nord qui a également désapprouvé la volonté affichée par le Premier mandataire de la Nation de changer la Constitution.

Advertisement

« Les églises protestantes se réveillent. Elles ne vont pas cautionner les folies et les conneries d’aucun dirigeant », a conclu Isaac Albert.

Ce dernier a fait toutes ces déclarations le dimanche 20 septembre dernier sur la Place d’Armes du Cap-Haïtien au cours d’un sit-in organisé par la coalition des Églises protestantes du Grand Nord afin, dune part, de manifester sa gratitude envers Dieu pour sa protection contre le coronavirus et d’autre part, d’exprimer son indignation, son amertume et son refus vis-à-vis du pouvoir pour les velléités dictatoriales dont il fait montre ces derniers temps.

Guyno Duverné
duverneguyno@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *