panama-–-des-haitiens-parmi-les-migrants-reloges-dans-un-nouveau-camp-temporaire-a-san-vicente-de-darien

Panama – Des Haïtiens parmi les migrants relogés dans un nouveau camp temporaire à San Vicente de Darién

Au moment où l’apprenti-dictateur haitien, Jovenel Moise, fait le clown avec l’artiste américain, Kanye West, ses compatriotes ayant fui le pays pour cause de misère, de corruption et d’insécurité, sont malmenés dans des campements de fortune au Panama.

Samedi 26 septembre 2020 ((rezonodwes.com))–Une trentaine de familles de migrants, incluant de ressortissants Haïtiens, bloquées au Panama en raison de la pandémie covid-19, ont été relogées dans le nouveau camp temporaire de migrants, situé dans la communauté de San Vicente, dans la ville de Metetí in Darién, a appris Rezo Nòdwès.

« Le Panama est un pays solidaire et humanitaire et respectueux des conventions internationales et nous travaillons avec des organisations telles que l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’UNICEF, pour leur accorder un séjour temporaire afin qu’ils puissent vivre de manière humaine« , a expliqué le ministre de la sécurité publique, Juan Pino, lors de sa visite au camp hébergeant des haitiens ayant fui leur pays à la recherche d’un mieux-être.

Selon Pino, ce camp, d’une capacité de 400 familles et construit en moins de 40 jours, dispose des conditions nécessaires à la convivialité : eau potable, électricité, sanitaires, toilettes, réservoir d’eau et soins médicaux.

Advertisement

Pour sa part, la directrice du Service national des migrations (SNM), Samira Gozaine, a expliqué en détails le travail d’accompagnement et d’orientation et la façon de procéder pour que ces facilités soient gérées par des organisations internationales. Celles-ci ont également fait don de moyens pour assurer une prise en charge adéquate des migrants et le respect des droits de l’homme.

Soulignons que près de 24 000 personnes de plus de 50 nationalités y compris haïtiennes, dont 16 % d’enfants et d’adolescents, ont traversé la jungle du Darien au Panama en 2019, selon un rapport du Fonds des Nations unies pour l’enfance publié en mars dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *