assassinat-de-me.-dorval-–-des-avocats-des-barreaux-de-pap,-du-cap,-des-cayes,-de-jacmel-exigent-de-l’etat-en-faillite-de-jovenel-moise-« une-enquete-credible »

Assassinat de Me. Dorval – Des avocats des barreaux de PAP, du Cap, des Cayes, de Jacmel exigent de l’état en faillite de Jovenel Moise « une enquête crédible »

A Port-au-Prince, hier et aujourd’hui encore, des personnes meurent par balles…

Au total, dans cet état en faillite où l’organisation des élections-bidons est programmée par un CEP inconstitutionnel et un président en fin de mandat, plus de 400 personnes ont été tuées par des gangs armés, la plupart dans des quartiers pauvres, mais ces derniers mois, plusieurs personnalités importantes ont été assassinées et les auteurs de ces crimes sont encore « inconnus ».

Mardi 29 septembre 2020 ((rezonodwes.com))–Dans l’état en faillite d’Haïti, avec l’indice de corruption le plus élevé en Amérique après le Venezuela, dirigé par le tandem Moise-Jouthe venant tout juste d’instituer un CEP-Dermalog illégal et inconstitutionnel, tous les coups sont permis. Fort de l’appui de l’ambassade américaine et de Binuh, « ces dirigeants n’éprouveront aucun gêne« , selon des opposants farouches au régime, « à orienter l’enquête sur l’assassinat du bâtonnier Monferrier Dorval, vers d’autres pistes« .

Des avocats des barreaux de la capitale, du Cap-Haïtien, des Cayes et de Jacmel sont descendus lundi dans la rue pour « exiger du gouvernement une enquête crédible afin de mettre les vrais auteurs de ces crimes derrière les barreaux

Advertisement
« . Les manifestants ont critiqué l’impunité des criminels, qui sèment la panique parmi toutes les classes sociales, et ont exigé du gouvernement des mesures concrètes pour combattre l’insécurité.

Ces hommes de la basoche, un mois après l’exécution « planifiée » de Me. Dorval, ont planifié pour le lundi 5 octobre, une nouvelle manifestation pacifique. Par contre à Port-au-Prince, durant cette marche pacifique qui traversera plusieurs artères du centre-ville, a appris Rezo Nòdwès, un arrêt est prévu lundi devant la Cour de Cassation, la seule institution que l’apprenti-dictateur Jovenel Moise n’est pas encore parvenu, selon ses détracteurs, à « établir ses tentacules de corruption et d’influence« .

Rappelons que Dorval a été assassiné le 28 août à sa résidence située à Pèlerin 5, après des déclarations jugées « incendiaires« , à la radio, sur le manque de gouvernance du pays et la nécessité d’un changement constitutionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *