covid-19:-trump-en-« quarantaine »-apres-le-test-positif-d’une-collaboratrice

Covid-19: Trump en « quarantaine » après le test positif d’une collaboratrice

par Jerome CARTILLIER

Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi soir qu’il se plaçait en « quarantaine » dans l’attente de ses résultats Covid-19 après le test positif d’une proche collaboratrice.

« La Première dame et moi-même attendons les résultats de notre test », a tweeté le président américain.

« Pendant ce temps, nous entamons notre processus de quarantaine! », a ajouté le président de la première puissance mondiale, sans précisions sur ce à quoi cela correspondait exactement.

Selon son agenda officiel, le locataire de la Maison Blanche doit quitter Washington vendredi en milieu d’après-midi pour participer dans la soirée à un meeting de campagne en Floride. 

Quelques minutes avant son tweet, Donald Trump avait confirmé sur Fox News que Hope Hicks, sa proche conseillère, avait été testée positive. « Je viens de faire un test, nous verrons. Qui sait? », a-t-il déclaré, évoquant des résultats « ce (soir » (jeudi) « demain matin » (vendredi).

Hope Hicks était à bord d’Air Force One avec le président américain lorsqu’il s’est rendu mardi à Cleveland, dans l’Ohio, pour participer au débat face à Joe Biden.

Elle a également voyagé avec lui mercredi lorsqu’il s’est rendu dans le Minnesota pour un meeting de campagne.

« Elle travaille dur », a-t-il souligné. « Elle porte souvent un masque mais elle a été testée positive », a-t-il ajouté, précisant qu’il passait « beaucoup de temps avec Hope, tout comme la Première dame ».

– Cercle rapproché –

Le président américain se soumet régulièrement à des tests Covid-19 même si la fréquence exacte de ces derniers n’est pas connue.

Les collaborateurs qui travaillent au sein de la « West Wing » sont testés quotidiennement, comme les journalistes qui se rendent sur place ou voyagent avec le président.

Hope Hicks, qui avait rejoint très tôt l’équipe de campagne du magnat de l’immobilier en 2016, fait partie du cercle rapproché du président.

Après avoir occupé le poste prestigieux de directrice de la communication de la Maison Blanche, elle avait quitté un temps son poste pour rejoindre le groupe Fox, qui chapeaute la chaîne Fox news, avant de revenir sur Pennsylvania Avenue.

Advertisement

Discrète dans les médias mais très influente en coulisses, cette ancienne mannequin, qui avait travaillé pour Ivanka Trump à New York, a toujours eu l’oreille du président qui n’a – fait notable – jamais émis la moindre réserve à son égard.

La pandémie a fait à ce jour plus de 207.000 morts aux Etats-Unis, de loin le pays le plus endeuillé au monde.

La gestion de l’épidémie vaut à Donald Trump de très vives critiques, de la part de ses adversaires mais aussi de scientifiques et de certains élus de son propre camp. Il est accusé d’avoir envoyé des signaux contradictoires et confus, mais aussi d’avoir manqué de compassion face aux ravages provoqués par ce virus. 

Sondage après sondage, une très large majorité d’Américains jugent sévèrement son action sur ce front.

Accusé, sur la base d’une série d’entretiens qu’il a accordés au journaliste Bob Woodward, d’avoir cherché à minimiser la pandémie, Donald Trump s’est retrouvé une nouvelle fois ces dernières semaines en difficulté sur ce sujet.

« Il n’y a pas de mensonge (…) Je ne veux pas sauter dans tous les sens et commencer à crier: mort! mort! », a-t-il notamment déclaré mi-septembre pour tenter d’expliquer ses déclarations au célèbre journaliste.

jca/ybl

© Agence France-Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *