transition-politique-:-la- »declaration-du-21-aout »-plaide-pour-un-accord-national

Transition politique : la  »Déclaration du 21 Août » plaide pour un accord national

Le Comité de suivi de la Déclaration du 21 août, préoccupé par la terreur imposée par le pouvoir, la dictature en gestation dans le pays, appelle à un engagement commun pour mettre en échec le projet autoritaire visé par le Président Jovenel Moise

Jeudi 1er octobre 2020 ((rezonodwes.com))– L’un des initiateurs de la Déclaration du 21 août, Lionel Trouillot, estime que le peuple haïtien a marre d’un régime politique rétrograde.

En conférence de presse, ce jeudi 1er octobre, l’intellectuel appelle à un engagement commun pour mettre en déroute le plan dictatorial en gestation, proposé par le Président Jovenel Moise.

L’installation d’un nouveau Conseil électoral provisoire (CEP) en dehors des prescrits constitutionnels, la volonté d’imposer un referendum à une instance électorale inconstitutionnelle entre autres interpellent les membres du Comité de suivi qui plaident pour un accord national.

Advertisement

Ce document devra faciliter le départ de Jovenel Moise, l’organisation d’une transition de rupture et rompre avec les pratiques obscurantistes.

 ‘’Le départ de Jovenel Moise est plus qu’imminent’’, crie Evelyne Trouillot, invitant les organisations sociales à œuvrer pour un changement de statu quo.

Pour elle, le locataire du Palais national file vers l’autoroute de la dictature. La classe politique, la société civile organisée, le secteur des droits humains et les associations syndicales, entre autres, doivent, dans un esprit collectif, s’organiser pour dire non à l’inacceptable et au plan macabre de revivre les épisodes noirs déjà combattus.

‘’Il est temps de s’exprimer publiquement contre l’inacceptable. La situation interpelle et il faut s’organiser pour les pratiques rétrogrades et réactionnaires’’, lance Evelyne Trouillot.

D’autres voix de l’opposition dont celle de l’ancien député de la circonscription de Thiotte abondent dans le sens.

Vikerson Garnier, également membre du Collectif des anciens députés de l’opposition et alliés (CADOA), confirme que plus de 300 organisations sociales ont salué l’initiative de la Déclaration du 21 août.

D’autres propositions susceptibles de consolider les bases du projet sont en attente, affirme l’ancien élu.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *