haiti|batonniergate-–-« justice-pour-me.-dorval »:-l’ordre-des-avocats-de-port-au-prince-invite-anamah-a-se-joindre-a-eux-lundi-dans-la-rue

Haïti|BâtonnierGate – « Justice pour Me. Dorval »: l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince invite ANAMAH à se joindre à eux lundi dans la rue

« La durée de vie du citoyen haitien, depuis l’installation d’une terreur dans le pays, est de 24 h renouvelables »
affirme le Sénateur Salomon

L’apprenti-dictateur Jovenel Moise va-t-il ordonner à ses fidèles policiers de bombarder lundi les avocats à coups de gaz lacrymogènes tout en s’assurant de tirer dessus à hauteur d’homme comme ce fut le cas à l’Ecole Normale Supérieure vendredi dernier ?

Pouvwa sa-a pa respekte pèsòn, pyès lwa, pyès atik nan Konstitisyon-an, lap vale teren… Depuis l’établissement de la terreur en Haïti, tout devient possible et la vie d’un citoyen ne tient qu’à un fil sous le régime autoritaire de Jovenel Moise.

Rien n’est plus pire que d’être libre et de se sentir emprisonné
Emprisonné derrière des espaces sans barreaux et sans geôliers.

Dimanche 4 octobre 2020 ((rezonodwes.com))–Une rentrée judiciaire exceptionnelle lundi 5 octobre 2020, en Haïti avec la justice qui exige justice quand elle n’arrive pas à freiner les dérives et les exactions d’un pouvoir exécutif autoritaire qui a étendu, d’après eux, ses tentacules sur toutes les institutions publiques, les Cour de Cassation et Cour des Comptes exceptées pour le moment.

Finis les beaux discours pour cette rentrée judiciaire 2020-2021 à Port-au-Prince, car l’indignation qu’a suscitée l’assassinat du bâtonnier Monferrier Dorval, le 28 août dernier et qui s’est emparée des hommes de loi haitiens au lendemain de ce « crime d’Etat« , est toujours vive et explosive, avec l’orientation que prend l’enquête.

En ce sens, le Conseil de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince « félicite l’Association Nationale des Magistrats haitiens pour son engagement dans le renforcement de la justice » tout en prenant soin d’inviter ses membres actifs « à la marche du lundi 5 octobre« .

« Cette marche en marge de l’ouverture des tribunaux partira de la Cour de Cassation et aboutira au cabinet Dorval« , a précisé l’ordre des Avocats dans une correspondance à Me. Jean Wilner Morin, président de l’ANAMAH soulignant que lundi sera l’occasion pour la société haïtienne, et tous secteurs unis d’élever la voix et de crier à l’unissons « Justice pour le bâtonnier Dorval« .

En d’autres termes, l’Ordre des Avocats, sans le spécifier directement, a encouragé la population à les accompagner lundi dans les rues de Port-au-Prince, probablement la seule fois depuis la marche des protestants contre le Code Pénal contesté, où le Palais National n’enverrait pas ses gorilles tirer sur les manifestants. A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *