le-core-groupe-est-sur-le-point-d’officialiser-sa-mainmise-sur-haiti

Le CORE GROUPE est sur le point d’officialiser sa mainmise sur Haïti

Jeudi 8 octobre 2020 ((rezonodwes.com))–Pendant que nous nous amusons à jouer aux pyromanes et faisons le pitre, le BINUH, le Core Groupe, l’Ambassade Américaine et la République Dominicaine préparent l’officialisation de leur mainmise sur Haïti à travers le Conseil de Sécurité des Nations Unies. Le jeune haïtien vivant en Haïti ne comprend rien de la réalité du pays.

Je ris de ces donneurs de leçons qui présentent des séminaires et des conférences par ci et par là ; mais n’arrivent jamais à mettre les mains dans la charrue pour faire œuvre qui vaille. Je ne vais pas écrire un long texte ; je veux juste faire le point sur la responsabilité des diplômés, et vous présenter ensuite la réflexion du Professeur Samuel Pierre, Fondateur et Président du Groupe de Réflexion et d’Action d’une Haiti Nouvelle(GRAHN) sur l’assassinat du Bâtonnier Monferrier Dorval.

Depuis 2011, les Haytiens lucides ont pu découvrir la grande supercherie de la Communauté Internationale et des nantis d’Haïti qui se livrent à de viles activités : évasion fiscale, kidnapping, contrebande, népotisme, corruption, diasporaphobie, etc. pour s’enrichir au détriment de la masse, un bon matin, le Grand Dieu Créateur de toute vie et de tout souffle nous fera vivre le spectacle des grands techniciens en larmes qui nous préparent ces maux dans le grand laboratoire anti-Haïti.

Nos frères et sœurs, surtout ceux qui sont de grands diplômés, pensent et répètent comme des enfants du préscolaire qu’Haïti ne mourra pas. Ils font semblant d’oublier qu’avant nous les Indiens vivaient sur cette terre ; ils ont été décimés. Qu’est-ce qui empêcherait à la communauté internationale de créer un nouveau Liberia avec les Haïtiens d’Haïti sur une terre quelque part en Amérique et en Afrique ? Sommes-nous prêts à faire un autre 1804 pour vivre sur cette terre en hommes libres ? Le problème d’Haïti est d’une complexité que même le grand Einstein qui affirme que tout problème bien pose est à moitié résolu ne saurait l’aborder.

Advertisement

L’éducation, l’éducation à la citoyenneté, le réveil de la conscience collective, le dialogue national, et la résolution pacifique des conflits qui gangrènent notre pays sont des passages obligés. Notre mentalité d’esclave nous retient dans les fers du neoesclavagisme. Nous avons des esclaves à talent qui sont placés pour annihiler toute révolution susceptible de retirer Haïti et les Haïtiens de l’ornière du marasme. L’Haïtien est un loup pour l’Haïtien. Nous devons investir dans l’homme Haïtien pour l’humaniser et non l’asservir comme nous le faisons depuis 1804.

Il faut prendre en mains la jeunesse haitienne, la donner accès au grand savoir et à la connaissance. Grâce à l’internet et aux réseaux sociaux, les informations véhiculent à la vitesse de la lumière. Nous devons nous engager de manière à mettre des livres entre les mains des adolescents et non des armes à feu comme se plaisaient à faire nos hommes d’Etat et leurs sbires. Nous devons faire une révolution de la pensée dans ce pays. Si chaque diplômé pouvait se donner pour mission de partager ses connaissances à d’autres, dans moins de quinze ans, on aurait arrivé à cette masse critique, capable de faciliter le renouveau en Haïti.  Engageons-nous pour répondre aux questionnements du Professeur Samuel Pierre et agir intelligemment et en toute sérénité !

Kerlens Tilus 10/07/2020

Snel76_2000@yahoo.com

Tel: 631-639-0844

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *