radiodiffusion-en-haiti:-avons-nous-vraiment-des-emissions-«-debat-ou-conference-debat-?-»

Radiodiffusion en Haïti: Avons-nous vraiment des émissions « débat ou conférence-débat ? »

Lors des émissions décrites débats ou conférences-débats, le présentateur et les invités disputent sans cesse pour imposer leurs opinions personnelles sur le public qui lui, après ces émissions ne retient rien du sujet qui a été ou devrait être débattu. Plus de bruits une émission produit, plus d’auditeurs et plus de commanditaires. Bref, en Haïti, la qualité, le format et l’impact alphabétique des émissions ne sont pas des facteurs de leur continuation de diffusion. D’où la question que je vais tenter de répondre « Avons-nous vraiment des émissions « débat ou conférence-débat » en Haïti ?  

« Le débat et la conférence sont tous deux soumis à des règles préalablement établies et une organisation formelle » a dit Paul Valéry. L’étymologie latine du mot débat est battuere, ce qui signifie discuter à plusieurs, chacun exposant ses arguments tandis que celle du mot conférence est conferiencia qui signifie une présentation d’idées sur un sujet jugé d’importance. En outre, par définition, ils sont tous deux des exposés où des experts éduquent et informent le public sur un sujet donné. On peut alors se demander si les émissions radiophoniques en Haïti sont organisées selon des principes préalablement établis, si elles performent à la hauteur de leur caractéristique ou si elles informent le public qu’elles visent.

Il y une pluie d’émissions radiophoniques qui dans leur description se disent être des émissions de débats ou des émissions de conférences-débats. Leur présentateur les nomme ainsi parce qu’ils planifient d’avoir des invités qui vont intervenir sur les mêmes sujets en même temps ou individuellement. Généralement, celles les plus populaires sont celles à lesquelles deux intervenants ou plus parlent l’un sur l’autre, n’écoutent l’un l’autre et se manquent de respect l’un l’autre jusqu’à se prouver plus influents et plus connaisseurs. Ironiquement, à la fin de l’émission, le présentateur, toujours fier, dit, “Nous avons eu un bon débat aujourd’hui.”

La conférence est la réunion de plusieurs personnes pour parler d’un sujet d’intérêt commun. Dans une conférence, on n’y trouve un conférencier qui expose des faits innovateurs à un auditoire qui à la fin de l’exposé est permis de poser des questions. Le débat est un échange formel d’arguments à travers lequel une partie tente de prouver le contraire à l’autre partie. Il y a un gagnant à la fin d’un débat, car il est public, chronométré et jugé. Les parties opposantes, les pros et les cons et les arguments et les contre-arguments sont identifiés à priori. Le public ne participe pas dans un débat ; il ne joue que le rôle d’auditoire et dès le départ, il sait quelle partie est pour ou contre.

En pratique, dans les émissions en question, c’est toujours le présentateur ou un groupe de personnes qui présente un sujet, et quelques fois plusieurs sujets dans la même émission

Advertisement
, et ensuite permet au public de poser des questions. Très souvent, elles se terminent en querelles mettant le présentateur dos à dos avec ses invités ou un invité en luttes avec d’autres invités.

Pour avoir beaucoup plus d’auditeurs, les présentateurs savent quels invités à avoir sur leur panel ou quels sujets à traiter. Toutefois, puisque ces émissions n’ont pas de règles ou une organisation formelle, c’est une mauvaise utilisation des termes conférence, débat et conférence-débat pour les décrire.

Une conférence-débat aurait exigé qu’un invité soit un conférencier, que les autres invités se divisent en deux groupes ; un groupe sera pour et l’autre sera contre, que chaque intervention soit chronométrée et que le public ne soit pas invité à appeler pour poser des questions ou pour faire passer leurs opinions de la situation en question. Notons aussi que le présentateur, jouant le rôle de modérateur ou de juge, sous aucun prétexte, ne devrait intervenir et sa seule mission ne serait que de faciliter le débat et de déclarer un gagnant à la fin de l’émission.

Dites-moi ; vous souvenez-vous de la première ou de la dernière fois que vous avez participé ou entendu une émission débat ou conférence-débat ou une émission qui n’a été autre qu’une scène de rien.?

Tenant compte de l’organisation informelle des émissions, j’affirme fortement que celles qui se décrivent être des conférences-débats ou des débats ne le sont pas, mais elles sont plutôt des séances de disputes, de controverses, et de polémiques qui ne sont catalyses d’aucun changement social positif dans le domaine de la radiodiffusion.

Dr. Bobb RJJF Rousseau

www.cecoyauniversity.com

www.bifpt.com

509-204-2773

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *