joel-leon-:-le-plus-grand-faux-pas-de-patrice-dumont-au-senat-de-la-republique-!

Joël Léon : Le Plus Grand Faux-pas de Patrice Dumont au Sénat de la République !

Le Plus Grand Faux-pas de Patrice Dumont au Sénat de la République !

« Le Parlement est le plus grand organisme qu’on ait inventé pour commettre des erreurs politiques, mais elles ont l’avantage supérieur d’être réparables, et ce, dès que le pays en a la volonté. » (George Clemenceau)

Par Joel Leon

Mercredi 14 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– Le sénat, ce qui en reste, a tort de recevoir Joseph Joute. A quel titre il a été au parlement. Mr Joute était parachuté à la primature sans la ratification du parlement, selon l’article 159 de la constitution qui dit, et je cite : « Le Premier Ministre en accord avec le Président choisit les membres de son Cabinet ministériel et se présente devant le Parlement afin d’obtenir un vote de confiance sur sa déclaration de politique générale. Le vote a lieu au scrutin public et à la majorité absolue de chacune des deux (2) Chambres. Dans le cas d’un vote de non-confiance par l’une des deux (2) Chambres, la procédure recommence ». Mr Joute Joseph, n’était pas habilité à fouler l’enceinte du parlement haïtien, car l’article 129.3 est très évident là-dessus « La demande d’interpellation doit être appuyée par cinq (5) membres du Corps intéressé. Elle aboutit à un vote de confiance ou de censure pris à la majorité ». Il était interpellé par combien de sénateurs pour faire quoi ?

Ce qui reste du sénat de la république, jouit encore de la légitimité populaire et est Co-dépositaire de la souveraineté nationale a même titre que Jovenel moise. C’est une instance légale dont les pouvoirs conférés sont limités par la constitution. Joute Joseph est un premier ministre de facto, parce qu’il n’a pas été nommé à ce poste de façon régulière, de ce fait toutes les actions entreprises par celui-ci sont frappées de nullité absolue.

D’ailleurs, le dossier « Petwokaribe » n’a rien à voir avec Mr Joute, qui n’avait pas même reçu de décharge (l’article 157) de sa gestion antérieure. Les rapports devraient être acheminés à la justice pour prospecter et lancer des poursuites. Joute, en bon coquin, a profité de ce cadeau du siècle pour exclamer qu’il est « Le premier petro-challenger qui existe en Haïti ».  Ce qui constitue une insulte aux millions de petro-challengers qui considèrent le combat pour retrouver les 4.2 milliards de dollars dilapidés et la prison pour les bénéficiaires comme un sacerdoce.

Tout le monde dit que le sénateur de la république, Mr Patrice Dumont, est un « gentleman ». Je n’ai rien contre lui, d’ailleurs en grandissant en Haïti, il fut mon favorite chroniqueur de sport. Cependant, son association, tout souriant, dans cette affaire, interpelle la raison de plus d’un. D’abord, pourquoi que toutes les flèches visent Dumont. Parce qu’Il est le seul sénateur restant du groupe qui inspire confiance. Tout le monde s’en fout pas mal de Jean-Marie Ralph Féthière, Rigaud Bélizaire, Gracia Delva…C’est la présence de Patrice Dumont dans cette réunion qui inquiète.

Advertisement

Ne savait-il pas que Joseph Joute, par sa réception au sénat, sera perçue comme une tentative de légaliser sa situation. Il a été reçu par le grand corps. Il est reconnu par les sénateurs de la république. Comment Patrice Dumont ait pu s’associer à l’escroquerie politique du temps contre la volonté de ses mandants du département de l’ouest ?  

Par-dessus tout, l’entreprise est suspecte. Le tiers restant du sénat, depuis le mois de janvier dernier, a brillé totalement par son absence sur la scène politique. Pas même une note de presse pour dénoncer l’illégitimité du premier ministre de-facto, ou les fréquents massacres enregistrés dans les ghettos, la remontée du kidnapping à Port-au-Prince, les assassinats sélectifs des opposants, le budget fallacieux 2020-2021…Pourquoi le rapport « Petwokaribe » ?

 Déjà, des langues se délayent, on parle de plusieurs millions de gourdes versées aux parlementaires pour rendre possible cette intronisation manquée.  

Ce Joute Joseph est un phénomène rare. Il parle constamment, sans effet, mais il continue dans sa vocifération. Il mentionne la formation d’un « task force », personne n’en avait jamais entendu parler auparavant, même ses plus proches collaborateurs. Je pense qu’il a été aux anges, et s’était tout simplement inspiré au moment de cette « séance de travail ». Cette ratification a la sauvette lui donnait l’envie d’être poète, ainsi était né le « task force » imaginaire.

Patrice Dumont, le sénateur de l’ouest, s’il n’a pas été grassement rémunéré, a fait le cadeau du siècle à Joseph Joute. Qu’il répare cette erreur monumentale!

Joel Leon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *