foot-–-c1:-marseille-rate-son-retour,-coman-enflamme-le-bayern

Foot – C1: Marseille rate son retour, Coman enflamme le Bayern

Mercredi 21 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– Marseille a raté son retour en Ligue des champions après sept ans d’absence, battu sur le fil par l’Olympiakos (1-0), le Bayern Munich a lancé admirablement la défense de son titre avec l’impérial Kingsley Coman et le Real Madrid a sombré d’entrée.

– OM, oh non! –

Après un septennat sans C1, l’OM a renoué avec son passé européen dans la douleur. Incapables de marquer au Pirée, les Phocéens ont connu le pire des sorts : un but encaissé dans le temps additionnel par le remplaçant Ahmed Hassan (90e+1) sur un centre de Mathieu Valbuena.

Le milieu de 36 ans, ancienne idole de l’OM (2006-2014), n’est pas le seul à avoir tourmenté les Phocéens, même s’il a contraint Steve Mandanda à une parade réflexe (71e). La défense française a beaucoup souffert en seconde période, avec un but (52e) invalidé après l’assistance vidéo et un poteau sortant (69e), notamment.

Dans le huis clos du stade Karaïskaki, dans la périphérie d’Athènes, les Marseillais n’ont pas réussi à convertir une entame de match plutôt réussie, avec des opportunités de Florian Thauvin (32e) et Dimitri Payet (34e). Les trois points de la victoire auraient pu venir des pieds de Benedetto mais l’Argentin, inefficace en ce début de saison, a manqué son duel face au gardien (46e).

Sept ans après la calamiteuse saison 2013-2014 (zéro point en six matches), les retrouvailles en C1 sont douloureuses pour les Marseillais qui recevront dès mardi l’épouvantail Manchester City, leader du groupe C après son succès contre Porto (3-1).

Advertisement

– Coman impérial –

Cinquante-neuf jours après le but du sacre, à Lisbonne contre le Paris SG, l’ailier français Kingsley Coman a lancé la nouvelle campagne européenne du Bayern d’un doublé (28e, 72e) et d’une passe décisive pour Leon Goretzka (41e). Il n’en fallait pas plus à l’ogre allemand pour dévorer l’Atlético Madrid de Luis Suarez (4-0). Le Pistolero uruguayen, mordu 8-2 par les Bavarois en quart de finale de l’édition précédente avec le Barça, n’a pas obtenu la revanche escomptée sous ses nouvelles couleurs.

Après cette entame réussie, le Bayern de Benjamin Pavard, Lucas Hernandez, Corentin Tolisso (buteur à la 66e) et Coman, tous titulaires au coup d’envoi, s’empare seul de la tête du groupe A devant Salzbourg et le Lokomotiv Moscou. Les Autrichiens et les Russes ont livré un joli combat (2-2), sans parvenir à infliger de K.-O.

jta/bvo

© Agence France-Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *