renforcement-de-la-lutte-contre-la-corruption-–-la-rep.-dominicaine-signe-un-protocole-d’accord-avec-l’onu

Renforcement de la lutte contre la corruption – La Rép. Dominicaine signe un protocole d’accord avec l’ONU

L’accord signé avec l’ONU permettra au gouvernement dominicain de renforcer le système national de passation des marchés et permettra la préparation de documents et de catalogues qui serviront de référence contre la pratique des pots-de-vin et de la corruption due à la surfacturation, afin de garantir une gestion publique efficace, effective, transparente et responsable.

En Haïti, tout par avec et pour et au nom de la corruption, la principale règle de gouvernance dans ce pays où plus de 4 milliards de dollars des fonds de Petro Caribe ont été détournés, et en dépit de tout, les présumés dilapidateurs s’imposent et font la loi.

lutte contre la corruption, il faut rayer Haïti de la carte depuis la formation d’un organisme électoral illégal et inconstitutionnel.

Mardi 20 octobre 2020 ((rezonodwes.com))–L’État dominicain et le système des Nations Unies en République dominicaine ont signé mardi, en présence du président Luis Abinader, un protocole d’accord visant à établir un cadre général de coopération pour lutter contre la corruption et d’autres crimes connexes de manière globale.

L’accord soutiendra les efforts nationaux de prévention de la corruption et de renforcement de l’intégrité, de l’éthique et de la transparence, tout en consolidant les institutions du pays.

Advertisement

Le document a été signé par le ministre des Affaires étrangères, Roberto Álvarez, le procureur général de la République, Miriam Germán Brito, la directrice générale de l’éthique et de l’intégrité du gouvernement, Milagros Ortiz Bosch, le directeur général des marchés publics, Carlos Pimentel, et le coordinateur résident du système des Nations unies, Mauricio Ramírez Villegas, lors d’une cérémonie qui s’est tenue au siège du ministère des Affaires étrangères.

Le gouvernement dominicain s’engage à avoir une bonne gestion publique pour faire respecter les objectifs de ce protocole d’accord, qui sont en conformité avec les directives du président Luis Abinader pour mener une gestion efficace, éthique et transparente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *