« pitit-desalin »-branche-nord-met-au-defi-le-president-jovenel-moise-de-se-rendre-a-vertieres-le-18-novembre-prochain

« Pitit Desalin » branche Nord met au défi le President Jovenel Moïse de se rendre à Vertières le 18 novembre prochain

Le Coordonnateur de « Pitit Dessalines » dans le Nord Wisly Pierre, affirme que le parti lutte et luttera toujours, jusqu’au bout pour le changement du  »système », autrement dit pour la satisfaction des besoins de la population dont la santé, l’éducation, la nourriture, le logement et le travail

Vendredi 23 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– Au cours d’une conférence de presse organisée jeudi, les membres du parti  » Pitit Desalin » dans le Nord du pays ont annoncé deux journées de mobilisation les 17 et 18 novembre prochains pour réclamer le départ du pouvoir du président Jovenel Moïse.

Les  »Pitit Desalin » ont profité pour lancer une mise en garde contre toute visite du Chef de l’État à Vertieres à l’occasion de la bataille de Vertières afin, disent-ils d’éviter toute souillure de la mémoire des fondateurs de la Patrie haitienne.

« Nous ne tolérerons jamais que Jovenel Moïse vienne souiller la mémoire de nos valeureux ancêtres », ont-ils juré.

Les militants ont assuré que le 17 novembre, le leader du parti « Pitit Desalin » Moïse Jean Charles prendra part à la journée de mobilisation qui se tiendra au Cap- Haitien, tout en annonçant que le 18 novembre, la population se dirigera devant les locaux de l’ambassade américaine à Port-au-Prince.

Advertisement

Selon le Coordonnateur du parti « Pitit Dessalin » dans le Nord Wisly Pierre, ses camarades de combat optent pour un changement du système et luttent afin de pouvoir obtenir la satisfaction des besoins de la population tels que la santé, l’ éducation, la nourriture, le logement et le travail.

« Jovenel doit partir avant le 7 février 2021 », a martelé Wisly Pierre, qui dit  opter pour un gouvernement provisoire afin de diriger la transition. Cela pourra permettre, selon lui, la réalisation du procès Petrocaribe, de rendre justice aux victimes des massacres perpétrés dans les quartiers défavorisés et l’organisation d’élections libres, honnêtes et crédibles dans le pays.

Guyno Duverné
duverneguyno@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *