jovenel-moise-seme-la-confusion-dans-les-rangs-de-l’opposition-et-accelere-son-projet-de-« coup-d’etat »-contre-la-constitution-de-1987

Jovenel Moïse sème la confusion dans les rangs de l’opposition et accélère son projet de « coup d’Etat » contre la Constitution de 1987

Vendredi 30 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– Alors que des médias mettent en scène des situations permettant à Dieuseul Simon Desras de « démasquer ses collègues de l’opposition », on apprend ce vendredi que le président de la République, Jovenel Moïse, a procédé à l’investiture des membres d’un « Comité consultatif indépendant pour l’élaboration du projet de la nouvelle Constitution. »

‌Les personnalités choisies par le président Jovenel Moise pour travailler sur le projet de la nouvelle constitution seraient : l’ancien président Boniface Alexandre, l’ancien général Hérard Abraham, les sieurs Emmanuel St Eloi, Louis Naud et Me Mona Jean.

Advertisement

Jovenel Moise fonce en dépit des contestations enregistrées dans la société quant à sa volonté de donner un coup fatal à la Constitution de 1987.

Selon les critiques, le chef l’Etat à lui seul ne peut engager le pays dans un changement de constitution qui interdit toute voie référendaire pour la modifier.

Comme pour le CEP, à qui il avait confié la mission d’organiser le référendum pour la nouvelle constitution, Jovenel Moise choisit seul sa commission pour changer la constitution malgré les critiques de nombreux secteurs du pays.

Mais qui accorde tout ce pouvoir à Jovenel Moise, un inculpé de blanchiment d’argent et élu avec moins d’un demi million de voix sur plus de 6 millions de personnes en age de voter ? Quel est le mobile de son acte en entraînant avec lui dans la marre un général de la vraie armée qui s’est distingué le 10 mars 1990 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *