apres-l’assassinat-d’evelyne-sincere,-digicel-et-natcom-bloqueront-elles-enfin-les-numeros-de-telephone-non-enregistres-?

Après l’assassinat d’Evelyne Sincère, Digicel et Natcom bloqueront-elles enfin les numéros de téléphone non enregistrés ?

Lundi 2 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– Toute carte SIM activée non identifiée est potentiellement une arme redoutable aux mains des kidnappeurs

La Direction Générale du Conseil National des Télécommunications (CONATEL) a annoncé pour ce mardi 3 novembre 2020 le lancement officiel de la campagne de sensibilisation de l’identification des cartes SIM.

Cette décision est intervenue bien avant l’enlèvement suivi de l’assassinat de l’écoliere Evelyne Sincère. Mais , après ce crime crapuleux qui révolte toutes les consciences , cette opération du régulateur des Télécoms en Haïti est appelée à prendre un sens particulier, étant donné le role joué par les cartes SIM dont les acheteurs ne sont pas identifiés dans les opérations de kidnapping comme celui de l’étudiante Evelyne Sincère .

En effet les auteurs de ce kidnapping ont exigé par téléphone 100 000 dollars avant d’accepter 15 000, torturé l’écolière
et finalement exécuté la victime avant d’abandonner son corps nu dans une décharge à ordures.

En effet il n’y a pas de kidnapping sans carte SIM non identifiée pour rançonner les parents des victimes en toute impunité.

La responsabilité du régulateur Télécom en Haiti et des deux opérateurs Télécoms Digicel et Natcom dans ces opérations d’enlèvement qui sèment la terreur au niveau des familles haitiennes n’est plus à demontrer.

Aussi c’est avec un « ouf » de soulagement que la population apprend que Digicel et Natcom sont, à partir de ce 3 novembre 2020, dans l’obligation d’identifier tous leurs clients avec une pièce d’identité.

Lorsqu’on sait que toute carte SIM activée non identifiée est potentiellement une arme redoutable aux mains des kidnapeurs, il est à souhaiter que cette décision aura une influence positive sur l’environnement sécuritaire en Haïti, car les réseaux de malfaiteurs savent desormais qu’ils ne pourront plus compter sur la complicité de Digicel et Natcom qui, jusqu’ici, leur a pernis d’utiliser un outil ( carte SIM non identifiée) en toute impunité pour terroriser des familles entieres.

Advertisement

Dans le cas où , en depit de cette décision du Conatel, les gangs continuerait à utiliser impunément les réseaux de la Natcom et Digicel pour ranconner les parents des victimes d’enlèvement, il faudra commencer à se poser des questions sur la volonté réelle des responsables de contrer ce phénomène qui enlève le sommeil à bien des familles haïtiennes.

Rappelons que le Premier Ministre Jouthe Joseph, s’exprimant tant en son nom qu’en celui du Gouvernemen Moïse/Jouthe , dans le cadre du 51e anniversaire du Conseil National des Télécommunications (CONATEL), avait souligné la nécessité de bloquer les numéros de téléphones non enregistrés dans la base de données des opérateurs et du régulateur au plus tard le 30 octobre 2020, afin d’assurer une meilleure sécurité de la population.

Le Conatel , la Digicel et la Natcom répondront-ils positivement aux voeux de Jouthe ? Les numéros de téléphone non repertoriés dans les bases de données des opérateurs Télécoms en Haïti seront-ils effectivement bloqués ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *