recherche-par-la-police,-obed-joseph-clame-son-innocence-dans-l’assassinat-d’evelyne-sincere

Recherché par la police, Obed Joseph clame son innocence dans l’assassinat d’Evelyne Sincère

Mardi 3 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– Sur les ondes de Radio Méga, Obed Joseph a nié en bloc la thèse de la Police nationale d’Haiti faisant de lui le suspect numéro un dans l’enlèvement et l’exécution d’Evelyne Sincère, lycéenne de 22 ans.

Moins de 24 heures après l’avis de recherche lancé par la Direction centrale de la Police judiciaire contre le nommé Obed Joseph, accusé d’être coupable dans l’enlèvement, la séquestration puis l’assassinat d’Evelyne Sincère, le concerné a nié en bloc la version policière de cette affaire.

Intervenant mardi 3  sur les ondes de Radio Méga, il a clamé son innocence dans ce crime.

 »Je déplore avoir été l’objet d’un avis de recherche et d’avoir été associé à ce crime. Les accusations portées par la DCPJ contre ma personne sont infondées », s’est-il défendu.

L’accusé déplore que les responsables de la DCPJ aient envisagé une piste erronée susceptible de compromettre la suite de l’enquête. Condamnant le meurtre de la jeune lycéenne, Obed Joseph a par ailleurs désapprouvé la thèse préliminaire des autorités judiciaires dans un exercice d’auto réhabilitation.

 »Je suis un professionnel des engins intègre. Je regrette que mon compte Facebook ait été piraté et que mon identité ait été utilisée dans cette aventure calomnieuse », a-t-il soutenu.

Advertisement

Dans l’intervalle, la DCPJ maintient l’avis de recherche contre le jeune Obed Joseph. L’institution policière encourage la collaboration de la population à travers des numéros de contact dont le 38 38 11 11 et le 31 06 05 73 pour signaler la présence de Kiki ainsi connu. 

Parallèlement, la société civile en signe de solidarité s’est manifestée contre cette exécution. Des médias comme Radio Caraïbes ont momentanément supendu leurs émissions pour protester contre ce crime et l’indifférence de la justice. 

L’intervention du citoyen Obed Joseph, s’exprimant contre le rapport de la DCPJ confirme-t-elle un énième faux pas des autorités policières dans les enquêtes sur les crimes odieux en Haïti?

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *