haiti-economie:-des-operateurs-economiques-pietinent-le-taux-de-reference-de-la-brh

Haïti-économie: Des opérateurs économiques piétinent le taux de référence de la BRH

Des opérateurs économiques continuent de faire fi du taux de référence publié tous les jours par la Banque de la République d’Haïti (BRH). Sur les marchés informel et formel, à chacun son taux de change en fonction de la nature de l’acheteur. Si durant la dernière semaine du mois d’octobre 2020, le taux de la BRH était fixé entre 62 et 63 gourdes pour un dollar, dans certains points, le dollar s’achètait jusqu’à 69 gourdes, a constaté un reporter de la rédaction de Vant Bèf Info. Enquête !

Port-au-Prince, le 4 novembre 2020.- Depuis environ un mois, la gourde se revalorise par rapport au dollar américain. Selon les données publiées par la Banque de la République d’Haïti ( BRH), le 13 août 2020, le taux de référence était de 121, 25 gourdes pour un dollar. Taux de référence du 13/08/2020: 121,2562. https://t.co/f5wR6Nuhy8
#BRHHaiti #TauxDeRéférence.

De 8 août à 31 octobre 2020, le taux est passé de 121,25 à 63, 0015 gourdes, soit une récupération de 58 gourdes. Cette récupération se fait dans l’espace de moins de 2 mois. »Taux de référence du 31/10/2020: 63.0015

https://t.co/f5wR6Nuhy8 #BRHHaiti #TauxDeRéférence ».

Les banques commerciales et le taux de change

C’est aussi la même situation pour la Sogebank. Le 26 octobre dernier, elle avait affiché. Taux de change USD/HTG, 26 octobre 2020 ,Achat : 60.500 HTG, Vente : 62.500 HTG. C’est la même situation au niveau des autres banques.

Depuis la récente décision de la BRH d’injecter des dollars dans l’économie haïtienne et la sanction infligée à Capital Bank et Unibank, le banques commerciales se conforment aux exigences du taux de référence. Et les taux affichés durant la semaine peuvent en témoigner. À titre d’exemple le taux de la Unibank de 26 octobre 2020 était ainsi affiché: Taux de change USD/HTG
Achat : 60.50 HTG , Vente : 62.50 HTG pourtant le taux de référence du 26/10/2020: 62.4211. https://t.co/f5wR6Nuhy8

Cependant, les banques commerciales ne vendent pas plus que 50 dollars à un particulier. Toute personne voulant acheter plus que 50 dollars devrait le faire en plusieurs jours, selon les nouvelles pratiques à la mode au niveau des banques commerciales, a constaté notre rédaction.

Des bureaux de change ont leur propre taux

Selon des témoignages recueillis auprès de certains commerçants, des bureaux de change au niveau de la zone métropolitaine continuent de vendre le dollar à leur guise. Jean Thanis est un marchand de vêtements et de produits cosmétiques. Ses commandes sont placées à l’etranger en dollar américain. Et ces dernières semaines, il explique avoir acheté le dollar à 75 gourdes. » Le dollar est rare. On ne le trouve pas si facilement comme c’était le cas il y a des mois. Les banques commerciales n’en vendent presque pas. Les sous agents chez qui on avait l’habitude d’acheter, sont en crise. Ils ne reçoivent presque plus de dollars. C’est compliqué, on est obligé de l’acheter à 70 gourdes, des fois 75 gourdes, selon la quantité demandée, a t-il lamenté. Plus loin, s’il dit reconnaître que le taux à partir duquel il achète est supérieur au taux indiqué par la Banque Centrale, « entre deux maux, il faut choisir le moindre, a t-il laissé entendre.

Advertisement

Les cambistes dictent aussi leurs lois

Fonctionnant dans un marche informel, les cambistes aussi dictent leurs lois dans la vente du dollar. Certains rencontrés dans le cadre de ce travail, au niveau de Delmas, font aussi part de leurs difficultés pour fonctionner. Vivant principalement des bénéfices du change, ils expliquent que le marché devient plus difficile avec les dernières décisions de la banque centrale.  » Le dollar ne circule pas. Le peu que nous trouvons, nous devons le revendre pour faire quelque chose et gagner le pain de notre famille, ont-ils expliqué, ajoutant qu’ils peuvent vendre le dollar jusqu’à 70 gourdes, selon le client qui est en face, ont-ils souligne.

Tout compte fait, s’il est vrai que les injections de la Banque de la République d’Haïti et la sanction infligée à Capital Bank et Unibank sont des facteurs explicatifs de l’appréciation de la gourde selon certains économistes, certains opérateurs économiques continuent de fonctionner en dehors du taux fixé par la banque centrale.

Vant Bèf Info (VBI)

L’article Haïti-économie: Des opérateurs économiques piétinent le taux de référence de la BRH est apparu en premier sur Vant Bèf Info. Vant Bèf Info – VBI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *