fjkl-crie-au-scandale-:-moise-jouthe-nomme-un- »criminel »-a-la-tete-de-la-mairie-de-desdunes

FJKL crie au scandale : Moïse-Jouthe nomme un  »criminel » à la tête de la Mairie de Desdunes

Un criminel condamné par contumace par le Tribunal criminel de Saint-Marc, Nedzer PREVILON, nommé agent exécutif intérimaire à Desdunes par le gouvernement de Jovenel MOISE : La FJKL crie au scandale

Jeudi 5 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– La Fondasyon Je Klere (FJKL) a pris connaissance de l’arrêté en date du 26 octobre 2020 nommant, pour administrer la commune de Desdunes, Département de l’Artibonite, les ″citoyens″ :Nedzer PREVILON Phanord PIERRE Yoldie  FRANCOIS.

La FJKL rappelle que le nommé Nedzer PREVILON, accusé d’incendie au préjudice de la dame Jeanine VALSAINT à Desdunes, de port et de détention d’armes illégales, de pillage, de meurtre sur les nommés Doyen SYLLION et Belony AGUSME à Mapou Lagon (L’Estère) et d’association de malfaiteurs, n’avait pas pu être saisi au moment de son procès à Saint-Marc en 2012 et qu’il fait partie des accusés non comparants contre lesquels la procédure du jugement par contumace a été appliquée.

Le Tribunal criminel jugeant sans assistance de jury, présidé par le juge Wilcam CAJUSTE, avait reconnu coupable de ces faits l’un de ses co-accusés, Alexandre PIERRE-PAUL dit Canal du vent, mais les accusés Nedzer PREVILON, Rivaldor KENOL, Romancho CLENORD, Alton CLENORD et consorts, n’ayant pas comparu, ont été jugés par contumace le mercredi 10 octobre 2012.

C’est donc ce criminel qui ne s’est pas constitué prisonnier comme le veut la loi qui est aujourd’hui nommé à la tête de la municipalité de Desdunes.La FJKL se demande si la nomination de Nedzer PREVILON qui a dirigé l’une des plus redoutables associations de malfaiteurs dans l’Artibonite ne participe pas d’un plan du gouvernement de Jovenel MOISE d’étendre le G-9 an Fanmiy et alliés en province dans la perspective des prochaines élections.

Advertisement

La FJKL demande aux autorités policières et judiciaires de Saint-Marc de procéder, sans délai, à l’arrestation de Nedzer PREVILON avant, pendant ou après sa prestation de serment pour qu’il comparaisse enfin par devant le Tribunal criminel de Saint-Marc pour répondre des graves faits qui lui sont reprochés.

La FJKL rappelle aux autorités judiciaires et policières de Saint-Marc que l’impunité engendre la récidive et que la seule façon de mettre un terme au climat de violence et d’insécurité généralisée qui frappe actuellement le pays c’est de juger et punir les auteurs des infractions prévues et punies par la loi quel que soit leur appartenance politique, leur classe sociale ou économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *