cap-haitien-–-statue-de-dessalines-renversee-par-un-malade-mental-sous-les-vivats-de-la-foule-:-la-mairie-scandalisee

Cap-Haïtien – Statue de Dessalines renversée par un malade mental sous les vivats de la foule : La mairie scandalisée

Une statue du père fondateur de la nation, Jean-Jacques Dessalines, érigée sur la place d’armes du Cap-Haïtien a été renversée jeudi par un homme considéré comme un malade mental. Le comportement de la foule ovationnant l’action du citoyen Calixte Lucien, un déséquilibré mental, détruisant la statue de Jean-Jacques Dessalines au Cap-Haitien, prouve que la société a touché le fond, selon Yvrose Pierre, agent exécutif intérimaire de la Cité Christophienne

Jeudi 5 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– Un patrimoine, vieux de plusieurs décennie, a été souillé, ce jeudi 5 novembre, par un malade mental en complicité avec une foule rassemblée sur la Place d’Armes du Cap-Haitien.

La statue de l’Empereur Jacques 1er a été saccagée avant d’être renversée par Calixte Lucien, sous les vivats d’une assistance exaltée et d’autres curieux se contentant d’immortaliser l’action avec leurs téléphones portables, a restitué un journaliste local.

Pour l’agent exécutif intérimaire, Yvrose Pierre offusquée par l’action, cet incident témoigne du degré de désengagement de la population face au symbolisme de l’histoire et à la révérence des prouesses de nos ancêtres. 

À la suite de l’incident, un juge de paix a pu verbaliser les débris de la statue. Dans l’intervalle, le citoyen reconnu coupable a été appréhendé par la Police nationale d’Haïti, rapporte la même source. 

Advertisement

Le monument de Jean-Jacques Dessalines érigé au centre-ville du Cap-Haitien, fait partie des biens historiques listés par l’Institut de Sauvegarde du patrimoine national, rappelle l’édile. La statue comme la Citadelle Laferrière et d’autres constructions historiques attire les convoitises des touristes dans le Nord du pays.

Les cas de statues détruites ou enlevées sont devenus fréquents dans le pays. Au Carrefour de l’Aviation, une statue symbole de l’ancienne Port-au-Prince a été enlevée par des individus, alors que d’autres ont été souillées par la mémoire collective, déplore la maire.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *