haiti-|-rd-:-indotel-et-conatel-reprennent-leurs-travaux-pour-rechercher-des-solutions-aux-interferences-a-la-frontiere

Haïti | RD : Indotel et Conatel reprennent leurs travaux pour rechercher des solutions aux interférences à la frontière

Jeudi 5 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– Au cours d’une réunion tenue jeudi en République Dominicaine, l’Institut Dominicain des Télécommunications (Indotel) et le Conseil National des Télécommunications (Conatel) d’Haïti, ont convenu de chercher une solution au problème des interférences dans les stations de radio à la frontière dominicano-haïtienne

Avec les inconvénients de la pénétration du signal de téléphonie mobile dans les deux pays causés par l’activation du mode d’itinérance dans les provinces frontalières, les utilisateurs ont des surtaxes pour les coûts d’appels qui devraient être locaux.

Lors d’une réunion dirigée par le président du conseil d’administration d’Indotel, Nelson Arroyo, et la directrice exécutive, Julissa Cruz, des sujets d’intérêt pour les deux pays dans le secteur des télécommunications ont été abordés.

Nelson Arroyo a remercié le gouvernement haïtien, par l’intermédiaire du directeur général de Conatel, Léon Jean Marie Guillaume, à qui il a exprimé son engagement à ce que les autorités de l’Indotel travaillent le plus rapidement possible pour trouver une solution au problème des interférences à la frontière.

Il a également annoncé que les détails du protocole d’accord pour la coopération en matière de télécommunications / technologies de l’information et de la communication sont en cours de finalisation.

De son côté, le directreur général du Conatel, Jean Marie Guillaume a apprécié la disposition de cette nouvelle direction et a promis d’offrir la logistique nécessaire pour que cette situation d’interférence soit résolue définitivement, puisqu’il existe plusieurs radios dont les fréquences passent à la frontière dominicaine et vice versa.

Il a également considéré la réunion comme une journée de travail très productive où les échanges ont été francs et appuyés par une bonne explication dans un véritable cadre de coopération des deux pays.

Des représentants des fournisseurs de services de télécommunications des deux pays ont participé à la réunion, au cours de laquelle ils ont fait part de leurs préoccupations concernant les inconvénients générés par les interférences susmentionnées et les plaintes constantes des utilisateurs.

A cette réunion étaient présents pour Indotel , Nelson Arroyo, président du conseil d’administration; Julissa Cruz, directrice générale; Alberto Delgado, directeur de la direction de la gestion du spectre radioélectrique; Sebastián Domínguez, directeur de la direction de la supervision et Neil Checo, directeur de la direction des relations internationales.

Etaient présents pour le Conatel, Léon Jean Marie Guillaume, directeur général; Jean Dalex Maignan, directeur de l’inspection et du contrôle; Joses Jean Baptiste; Directeur du centre de formation; Jean Claudy Balan, directeur du bureau technique; Pierre André Cesar Directeur adjoint de l’informatique; Derrick Rowe, représentant Digicel et Chandler Delouis, représentant Digicel.

Rappelons que le mardi 25 juillet 2017 l’Organe Exécutif du Conseil National des Télécommunications (CONATEL) avait deja rencontré l’INDOTEL (Instituto Dominicano de telecommunicaciones) dans le but d’adresser les mêmes problèmes d’interférences au niveau des villes frontalières entre les 2 pays.

Advertisement

Cette réunion de travail avait permis aux deux (2) régulateurs de trouver des pistes de solutions communes à des problèmes qui affectent la qualité des services dispensés par les opérateurs locaux, génèrent des pertes de revenus et affectent le développement culturel de part et d’autre de la frontière. Il était convenu qu’un groupe de travail conjoint effectuerait des missions techniques des (2) deux côtés de la frontière afin de mesurer les niveaux d’interférence, de pénétration et de perturbation mutuelle.

Dans un cadre plus large, les parties avaient convenu de la nécessité de revoir le protocole d’accord de 2007 afin d’adresser des problèmes actuels en vue d’anticiper le développement du 4G, de la transition à la Télévision Numérique Terrestre et aussi d’étudier la possibilité d’avoir des agendas communs lors de leur participation aux réunions statutaires au niveau international. Bien d’autres points avaient été abordés dont la question du coût du roaming entre les 2 pays. Il était donc question de considérer la régulation collaborative non seulement au niveau technique mais aussi sur l’angle de la régulation des marchés. La rencontre s’était terminée sur des perspectives très intéressantes et le Directeur Général du CONATEL d’alors, l’Ingénieur Jean David Rodney en a profité pour inviter son homologue dominicain au Salon de l’Économique Numérique.

La délégation Dominicaine était composée du Président de l’INDOTEL, de la Directrice Exécutive et du Directeur Technique, du Sénateur d’Elias Pinas ville frontalière avec la République d’Haïti, de l’Ambassadeur Dominicain en Haïti, du premier Secrétaire à l’Ambassade en Haïti et d’un membre de la Presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *