cep-decrie,-gouvernance-politique-desastreuse-;-jovenel-moise-deja-au-passe,-selon-l’ex-pm-de-facto-evans-paul

CEP décrié, gouvernance politique désastreuse ; Jovenel Moise déjà au passé, selon l’ex-PM de facto Évans Paul

À écouter l’ancien Premier ministre de Michel Martelly, le Président Jovenel Moise fonce droit dans le mur avec ses projets aux antipodes des prescrits constitutionnels. Évans Paul appelle à un accord politique pour dénouer le chaos qui se dessine.

Evans Paul a conduit en octobre 2015, à l'avènement de la 50ème législature, l'une des plus corrompues et improductives et avares de pots de vin de toute l'histoire du parlement en Haïti.

Vendredi 6 novembre 2020 ((rezonodwes.com))–Dans un langage sans fioriture, Évans Paul émet sa compréhension à propos de la gouvernance politique de Jovenel Moise au carrefour d’une échéance controversée sur la fin de son mandat. Le Chef de l’État, sans véritable opposition et rattrapé par le temps, multiplie ses initiatives visant à s’affirmer.

‘’ Trois lettres ‘’non’’. Ce Conseil électoral provisoire ne peut, en aucun cas, organiser les prochaines élections. Il n’a plus la confiance de la population, la position des partis est déjà connue. J’ai évoqué mon désaccord avec le Président, je comprends sa volonté, mais la démarche est abracadabrante’’, a soutenu l’ancien Premier-ministre de facto Évans Paul n’ayant jamais mis les pieds au parlement à l’instar de Joseph Jouthe.

Advertisement

Connu pour ses mots soupesés et ses paroles « daki« , Évans Paul, lors d’une intervention sur un média de la capitale, jeudi 5 novembre, est sans équivoque en ce qui concerne le projet référendaire confié au CEP, déjà sur les feux de critiques. Le locataire du Palais national s’entête à l’idée de doter le pays d’une constitution modifiée, en instituant un conseil consultatif sur la réforme constitutionnelle.

‘’En 1987, l’ombre des Duvalier planait sur l’avenir du pays et  la Constitution a été élaborée sur mesure pour rompre avec la période dictatoriale. J’aurais aimé que le Président Moise dévoile ses idées claires sur la Constitution, évacuer les doutes’’, a-t-il souligné.

Au terme d’un quinquennat de Jovenel Moise marqué par des décisions contestées, Évans Paul réputé proche du pouvoir et qui fut le 3è PM du régime PHTK, fait le compte du mandat du 58e Président de la République. Il concède sur le fait que le poulain de Martelly n’a pas su honorer des promesses tenues lors de sa campagne électorale. Sur ces considérations, Mr Paul concède que l’épisode Jovenel Moise appartient désormais au passé et qu’il revient à l’élite politique de dessiner son après.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *