jovenel-moise-et-plusieurs-autres-leaders-mondiaux,-proches-de-trump,-reluctants-a-feliciter-publiquement-biden-pour-sa-victoire

Jovenel Moise et plusieurs autres leaders mondiaux, proches de Trump, réluctants à féliciter publiquement Biden pour sa victoire

Le ministère russe des affaires étrangères a commenté sur Twitter que la course serrée était un signe de faiblesse du système électoral américain.

La photo Martelly-Biden devenue virale sur les réseaux sociaux c'est pour créer des diversions et faire comprendre que l'administration Biden continuera de tolérer les crimes et assassinats et la mauvaise gouvernance de Jovenel Moise dont le mandat expire le 7 février 2021.

Samedi 7 novembre 2020 ((rezonodwes,com))–Pour certains hommes politiques plus proches de l’administration de Donald Trump, notamment ses protégés, à l’instar de l’apprenti-dictateur haitien Jovenel Moise, le sort du milliardaire n’est pas encore scellé. Donc, ils ont été beaucoup plus discrets dans leurs félicitations, samedi après-midi.

En Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahu n’a pas encore réagi mais une grande partie des politiciens du pays ont félicité Biden et Harris.

De même qu’en Haïti, Jovenel Moise très bavard de tweets, parfois irritants et dépourvus d’aucun sens, s’est encore gardé de se prononcer publiquement. Probablement, il envisagerait de constituer une équipe de lobbyistes pour chercher à entrer dans les bonnes grâces de l’administration Biden-Harris, après tous les crimes, actes de corruption et dérives enregistrés sous sa présidence fonctionnant en dehors de toutes lois et normes constitutionnelles et règlements légalement établis.

Advertisement

Le dirigeant indien est un proche allié de Trump, mais il s’est dit confiant que « les liens dynamiques entre l’Inde et les États-Unis se renforceront encore » avec le soutien de Harris.

Par ailleurs, le Premier ministre slovène Janez Jansa, qui est le seul dirigeant mondial à avoir félicité Trump avant même que tous les votes aient été comptés, a persisté dans son soutien au président sortant.

La Caricom, dans un autre registre, félicitant sa mission d’observation électorale, a indiqué samedi que les élections à Saint-Vincent-et-les-Grenadines ont été libres et équitables. Pourrait-on dire autant pour les élections-Dermalog programmées par Jovenel Moise « lè ti poul fè dan » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *