factcheck.-« ni-de-pres-ni-de-loin,-je-n’entretiens-aucun-rapport-avec-des-bandits »,-declare-lundi-jovenel-moise,-a-3-mois-de-la-fin-de-son-mandat-constitutionnel

FactCheck. « Ni de près ni de loin, je n’entretiens aucun rapport avec des bandits », déclare lundi Jovenel Moise, à 3 mois de la fin de son mandat constitutionnel

Jovenel Moise qui a usurpé le titre d’ingénieur pour pouvoir mieux décrocher des contrats juteux Petro Caribe, pour ensuite classer les pognons dans sa poche sans parvenir à exécuter les projets malgré les millions débloqués, révèle la Cour des Comptes dans un rapport d’audit en 2019, tente lundi maladroitement de se démarquer des gangs G9 an fanmi, ayant rendu d’énormes services à son gouvernement en contrecarrant toute protestation anti-Jovenel.
Me. Reynold George, un ex-conseiller au Palais National a indiqué que l’apprenti-dictateur a bel et bien recommandé la fédération des gangs pour pouvoir mieux contrôler les quartiers défavorisés et donner l’impression que tout va bien pour la marquise.

Lundi 9 novembre 2020 ((rezonodwes.com))–Malgré un permis de tuer à Bel-Air, d’assassiner à Pont Rouge et d’exécuter sommaire des habitants de la Saline, accordé à Barbecue que des photographies ont montré très actif lors d’une distribution de nourriture sèche qu’a organisée le gouvernement Moise-Jouthe en avril dernier, l’apprenti-dictateur haitien, Jovenel Moise, a tenté de nier lundi l’existence de relation de proximité entretenue personnellement avec les bandits.

Invité lundi au segment Le Point sur Radio Télé Métropole, Jovenel Moïse a laissé croire qu’il n’a aucun lien « de près ou de loin » avec les groupes armés en Haïti, et a souligné qu’il y aurait une tolérance zéro si une personne de l’exécutif osait distribuer des armes à des criminels. Tandis que, pas plus tard la semaine dernière, par arrêté présidentiel en folie, un homme jugé et condamné par contumace pour crimes, a été nommé Agent exécutif intérimaire à Desdunes.

Toutefois, le président Jovenel Moise dont la fin de mandat constitutionnel – art. 134.2 et décret électoral 2015 – arrive le 7 février 2021, a reconnu qu’il y a un problème avec les institutions chargées de garantir la sécurité dans le pays, et le contexte actuel, a-t-il dit, est lié à la circulation des armes de guerre.

Advertisement

A en croire Jovenel Moise qui a vassalisé la Cour des Comptes, en partie, pour punir les Commissaires à cause de la publication du rapport d’audit sur la dilapidation des fonds de Petro Caribe, « son gouvernement a hérité de la situation actuelle, mais à aucun moment le Palais national n’a contribué à la maintenir« . Une déclaration qui est en nette contradiction avec le risque encouru par Jean-Fritz Jean-Louis, qui a failli laisser sa peau le 13 novembre 2019, dans la zone de Bicentenaire, qui, pour certains, était en mission auprès de certains chefs de gang pour s’assurer de leur soutien au pouvoir.

« Je n’ai aucun lien avec les bandits, je ne leur distribue ni argent ni armes pour maintenir l’ordre dans leur quartier« , a déclaré Moïse prenant tous les haitiens pour des imbéciles, alors que BBQ continue en toute impunité de tuer et de persécuter les paisibles habitants de Bel-Air.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *