perou-:-le-president-vizcarra-destitue-par-le-parlement

Pérou : le président Vizcarra destitué par le parlement

Destitution pour « incapacité morale permanente » !

Mardi 10 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– Les parlementaires péruviens ont approuvé lundi une deuxième mise en accusation contre le président de la République Martin Vizcarra.

Ainsi, le chef de l’Etat sera démis de ses fonctions.

La décision était le résultat de 105 voix pour, 19 contre et 4 abstentions.

Il faut noter que la motion de vacance présidentielle nécessite au moins 87 voix pour être approuvée.

Les législateurs ont débattu de la deuxième motion de destitution contre le président Vizcarra pour «incapacité morale permanente» concernant des faits présumés depuis le temps où il était gouverneur de la région de Moquegua (2011-2014).

Le 2 novembre, le Parlement a approuvé le débat sur cette motion, qui avait été précédemment présentée par le parti Union Por el Peru (UPP) et d’autres législateurs.

Pour ce faire, les législateurs ont invoqué une «incapacité morale permanente» du président de la République, comme le prévoit l’article 113 de la Constitution.

La décision de débattre de la motion a été approuvée par 60 voix pour, 40 contre et 18 abstentions.

Selon les règlements du Congrès, au moins 40% des voix favorables étaient nécessaires pour débattre de la motion.

Plus tard, le 6 novembre, le président du Congrès, Manuel Merino, a convoqué une session plénière le 9 novembre afin d’aborder diverses questions, y compris le débat sur la motion de vacance présidentielle.

Ainsi, le Président a assisté ce matin à la session plénière du Parlement pour prononcer un discours avant le débat.

À son arrivée au Palais législatif, le chef de l’Etat a affirmé qu’il assumait sa défense en tant que démocrate et en respectant la Constitution.

Advertisement

Lors de son discours à la Chambre du Congrès, M. Vizcarra a affirmé que sa présence au Parlement visait à clarifier les faits dont il était «faussement accusé».

De plus, tout en exerçant son droit à la défense, il a demandé aux législateurs de se concentrer sur les citoyens péruviens et leurs priorités.

En outre, M. Vizcarra a affirmé que son administration a travaillé dur et fait les meilleurs efforts pour améliorer les services de santé, au cours des près de huit mois de la pire crise sanitaire de notre histoire due à la pandémie du COVID-19.

Après avoir prononcé son discours, le Président a quitté le lieu du Congrès pour se rendre dans la région de Junin pour la poursuite des travaux de faisabilité et d’urbanisme.

Comme on le sait, la majorité des parlementaires avaient rejeté une précédente motion de destitution contre le président Vizcarra en septembre dernier.

M. Vizcarra a pris ses fonctions le 23 mars 2018 pour remplacer Pedro Pablo Kuczynski démissionnaire. Son mandat devait se terminer le 28 juillet 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *