juan-guaido-attend-de-biden-un-soutien-pour-« liberer »-le-venezuela;-en-haiti,-jovenel-moise-recherche-sa-benediction-pour-continuer-de-se-vautrer-dans-le-sh***hole-en-violant-l’art.-134-2-de-la-constitution

Juan Guaido attend de Biden un soutien pour « libérer » le Venezuela; en Haïti, Jovenel Moise recherche sa bénédiction pour continuer de se vautrer dans le sh***hole en violant l’art. 134-2 de la Constitution

Selon des analystes internationaux, avec Biden à la Maison Blanche, « de nouvelles formes émergent dans les relations des Etats-Unis avec les pays d’Amérique latine et les Caraïbes.

Ainsi, une forte partie de la communauté haïtienne de la Floride, New York, du Québec, de la France…espèrent également un soutien de Biden-Harris pour chasser comme un pestiféré, le mythomane et petit prétentieux dictateur l’ « Ingénieur » Jovenel Moise, du Palais National avant le 7 février 2021.

Mercredi 11 novembre 2020 ((rezonodwes.com))–Après que les résultats officieux de l’élection présidentielle américaine ont été connus, le leader de l’opposition vénézuélienne Juan Guaidó a félicité le président élu Joe Biden, ainsi que le vice-président élu Kamala Harris, et a sollicité le soutien de la nouvelle administration pour « libérer » le Venezuela du régime de Chaviste.

« Au nom du peuple vénézuélien, j’adresse mes félicitations au président élu Joe Biden, à Kamala Harris, la première femme élue vice-présidente, et au peuple des États-Unis« , a déclaré M. Guaidó dans une déclaration sur ses comptes de réseaux sociaux.

Selon des analystes internationaux, le retour de Joe Biden à la Maison Blanche, désormais président, annonce de nouvelles formes dans sa relation avec les pays d’Amérique latine.

De leur côté, des organisations socio-politiques haïtiennes basées en Floride ayant fermement soutenu la candidature de Joe Biden, ont mis à jour leurs cahiers de doléances en affirmant attendre « la certification officielle par chaque Etat confirmant la victoire de Biden » pour pousser plus loin le dossier d’Haïti, lequel pays est enfoncé depuis 2017 dans le sh***hole avec la présence de Jovenel Moise au Palais National. Celui-ci qui espère à travers son ministre illégitime des Affaires Etrangères, Dr. Claude Joseph, gagner le support de Biden-Harris, a continué de façon systématique et unilatérale de violer la Constitution et les lois de son pays.

Advertisement

La dernière décision en date, aux yeux des couches viables de la société déterminée comme illégale et inconstitutionnelle, prise par le régime autoritaire de Jovenel Moise, a réduit en peau de chagrin la Cour Supérieure des Comptes, alors qu’il n’a aucun droit pour légiférer en la matière. Soulignons que le mandat de Jovenel Moise, conformément à l’article 134-2 de la Constitution arrive à expiration le 7 février 2021. Toutefois, l’apprenti-dictateur aurait, à l’aide de ses groupes armés, notamment les gangs G9 an fanmi, planifié un massacre pour pouvoir s’imposer au Palais National au lendemain du 7 février 2021.

Il convient de noter que la victoire du démocrate ouvre la porte à un rapprochement de la position de l’Union européenne après l’échec de la stratégie de Donald Trump pour l’avenir du Venezuela.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *