gonaives-:-le-tribunal-de-premiere-instance-en-panne-d’audiences-criminelles

Gonaïves : Le Tribunal de Première Instance en panne d’audiences criminelles

Dimanche 15 novembre 2020 ((rezonodwes.com))–Le Tribunal de première instance des Gonaïves est en panne d’audiences criminelles suite au transfert des présumés criminels dans plusieurs centres carcéraux du pays.

Suite aux actes de barbarie causés sur les femmes détenues par des prisonniers de sexe masculin, il y a un an, le parquet des Gonaïves avait jugé bon de transférer tous les prisonniers vers d’autres centres carcéraux du pays.

Le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, par la suite, a pris des dispositions pour réaménager la prison civile de ce ressort, afin d’éviter une reproduction quelconque de ces scénarios.

Cinq (5) mois depuis l’achèvement de cette restructuration à la prison civile, cet espace fin prêt à accueillir les prisonniers reste encore innocupé. Le parquet des Gonaïves dirigé par Me Serard Gasius n’a pas jugé bon de rapatrier les prisonniers pour que la justice puisse statuer sur leur sort.

Plusieurs organisations de droits humains de la ville telles que Medah (….) et autres dénoncent le comportement du chef du parquet accusé de mauvaise foi.

Advertisement

Vendredi dernier, le Barreau des Gonaïves s’est réuni en assemblée générale pour prendre position sur la non tenue des audiences criminelles au Tribunal de Première Instance de la Cité de l’Indépendance. Certains Avocats menacent de verouiller les portes du Parquet en signe de protestation car, disent-ils, leurs clients croupissent dans les geôles infernales, assoiffés de justice.

Un sit-in est en ce sens prévu pour ce lundi 16 novembre 2020.

La détention préventive prolongée est loin d’être le cheval de bataille du ministère de la justice et de la sécurité publique.

Nous souhaitons que le Chef du Parquet fasse ce que de droit afin qu’aient lieu les audiences criminelles dans le plus bref délai.

Me ROSEMOND Steevens
Avocat au Barreau des Gonaïves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *