gaz-lacrymos-et-balles-reelles-–-manif-18-novembre-:-les-militants-du-secteur-democratique-disperses-et-pourchasses-par-la-police

Gaz lacrymos et balles réelles – Manif 18 novembre : les militants du Secteur Démocratique dispersés et pourchassés par la police

Mercredi 18 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– En dépit des démarches légales effectuées par les leaders du Secteur Démocratique, les militants de cette frange de l’opposition n’ont pas pu suivre le parcours prévu pour la manifestation du 18 novembre 2020.

En divers points, la foule a été dispersée à coups de gaz lacrymogènes et par des tirs à balles réelles, principalement au coin de Delmas 48 et sur la route de Nazon.

En colère, des militants ont mis le feu à un véhicule de la police et à des pneus sur la chaussée.

Les manifestants, qui se sont rassemblés en petits groupes après chaque offensive policière, ont également signalé la présence de tireurs embusqués dans la zone de Delmas 32 et de véhicules sans plaque d’immatriculation avec des individus armés.

Advertisement

Pris en chasse par la police, mais déterminés à exprimer leurs revendications, certains manifestants ont tenté de pénétrer dans l’aire du champs de mars, mais ont dû faire face aux bonbonnes lacrymogènes tirées à profusion par les agents du CIMO.

Au moins trois personnes ont déjà perdu la vie durant cette journée, touchées par des projectiles. Le cadavre d’un jeune tué au Champs-de-Mars a été déposé au pied de la statue de Dessalines par des manifestants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *