les-banques-commerciales-haitiennes,-prochaines-cibles-de-moise-jean-charles

Les banques commerciales haïtiennes, prochaines cibles de Moïse Jean Charles

Le dirigeant du parti politique Pitit Dessalines, Moïse Jean Charles a dressé, le jeudi 19 novembre 2020, à Port-au-Prince, un bilan positif de la journée de manifestation du 18 novembre dernier. L’ancien Sénateur du Nord annonce que les banques commerciales seront les prochaines cibles des mouvements de protestation de la frange de l’opposition dont il fait partie. Il accuse les institutions bancaires d’avoir une responsabilité dans la rareté du dollar américain sur le marché local.

Port-au-Prince, le 20 novembre 2020.- Lors d’une conférence bilan tenue le jeudi 19 novembre 2020, à Port-au-Prince, le dirigeant du parti politique « Pitit Dessalines », Moïse Jean Charles se dit fier de lui et de ses sympathisants. Pour l’ancien Sénateur du Nord, la manifestation du 18 novembre dernier était une victoire pour le peuple. Ce dernier, poursuit Moïse Jean Charles, a fait preuve de maturité politique en exprimant son ras-le-bol face à ce pouvoir qu’il qualifie « d’incapable de répondre aux revendications popilaires ».

Advertisement

Au cours de cette conférence bilan, Moïse Jean Charles s’est montré menaçant vis à vis des responsables des banques commerciales. Il les accusent de vouloir tenir la dragée haute à la population ou à la classe moyenne incapable d’acheter le dollar sur le marché. À la plus prochaine manifestation, Moïse Jean Charles brandit la menace de faire payer le prix fort aux institutions bancaires qui, selon lui, refusent d’entendre ce qu’il appelle « la raison ».

Moïse Jean Charles estime anormal que malgré la baisse du dollar, certaines entreprises commerciales continuent de faire payer à un prix élevé les produits de première de nécessité.

Vant Bèf Info ( VBI)

L’article Les banques commerciales haïtiennes, prochaines cibles de Moïse Jean Charles est apparu en premier sur Vant Bèf Info. Vant Bèf Info – VBI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *