elections-au-burkina-faso-:-l’onu-appelle-a-proteger-les-civils-durant-le-scrutin

Elections au Burkina Faso : l’ONU appelle à protéger les civils durant le scrutin

À la veille des élections présidentielle et législatives au Burkina Faso, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a souligné l’importance d’un scrutin organisé en toute sécurité

Samedi 21 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– « Le Secrétaire général félicite le gouvernement, les leaders politiques et le peuple du Burkina Faso pour avoir fait prévaloir un climat de respect mutuel durant le processus électoral, et ce en dépit des défis auxquels le pays fait face », a déclaré, vendredi, son porte-parole dans un communiqué de presse.

Le Burkina Faso est confronté à des violences et attaques terroristes dans sa partie nord qui ont provoqué le déplacement interne de plus d’un million de personnes.

Le ‘pays des hommes intègres’ est menacé de famine. Selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), 3,3 millions de personnes sont confrontées à un risque de crise alimentaire, un chiffre qui a presque triplé depuis 2019, et plus de 11.000 personnes vivent déjà dans des conditions catastrophiques.

Le chef de l’humanitaire de l’ONU, Mark Lowcock, a octroyé lundi dernier 6 millions de dollars du Fond central d’intervention d’urgence des Nations Unies (CERF) pour aider ce pays du Sahel à faire face à la crise alimentaire qu’il traverse.

Advertisement

Les Burkinabè sont invités dimanche à se rendre aux urnes pour élire leur président et leurs députés. Douze candidats brigue la présidence du pays dont le chef d’Etat sortant, Roch Kaboré, qui brigue un second mandat. M. Guterres a appelé toutes les parties prenantes à faire perdurer le climat de respect mutuel afin de garantir que le scrutin se déroule de manière inclusive, crédible et pacifique.

Dans le contexte sécuritaire fragile, « le Secrétaire général exhorte les forces de sécurité à tout mettre en œuvre pour protéger les civils durant le vote dans l’ensemble du pays et à agir conformément à la loi », a dit son porte-parole.

M. Guterres a réitéré l’engagement des Nations Unies à soutenir les efforts nationaux visant à consolider la gouvernance démocratique, à promouvoir la cohésion sociale et le développement durable au Burkina Faso. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *