frontiere-haitiano-dominicaine-:-l’oztf-inquiete-face-aux-mauvais-traitements-dont-sont-l’objet-les-enfants-haitiens

Frontière haitiano-dominicaine : L’OZTF inquiète face aux mauvais traitements dont sont l’objet les enfants haïtiens

NOTE DE PRESSE

Vendredi 20 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– A l’occasion de la journée mondiale de l’enfant, l’ OZTF lance un cri d’alarme  auprès des autorités Haïtiennes et Dominicaines pour le respect et la protection des droits fondamentaux des enfants migrants sur la frontière.

L’OZFT se sent inquiet face aux mauvais traitements dont sont l’objet les enfants haïtiens, particulièrement  ceux et celles qui vivent en terre Voisine lors des rapatriements. Cette situation prouve l’attitude  l’irresponsabilité voire inhumaine  des autorités des deux pays manifestent à l’égard de ces êtres humains sans défenses, victimes d’un statut dont ils n’ont pas à la base.

L’OZTF veut signaler à l’attention du public, plusieurs enfants sont rapatriés à plusieurs reprises non accompagné d’un tuteur. Face aux laxismes des autorités Haïtiennes, les autorités dominicaines n’ont pas respecté voire protégé les droits des enfants migrants lors des rapatriements, ce qui est une violation des droits de l’homme conformément à la Convention relative aux de l’Enfance.

Les enfants haïtiens sont sujets à toutes sortes de violences dans leur communauté, que ce soit sous la forme de violence physique, émotionnelle ou sexuelle. Bien qu’il soit dans leur propre patrie. En vue de trouver une vie meilleur des familles haïtiennes ont traversé la frontière en respectant les normes ou pas. Avec l’arrêt de la honte 168-13 de la Cour Constitutionnelle dominicaine en date  du12 2 septembre 2013 sur la dénationalisions. Cette mesure a jeté dans l’apatridie plusieurs enfants né des dominicains d’origine haïtienne, un arrêt montre clairement la volonté des autorités Dominicaine à ne pas respecter les droits le plus élémentaire de nos enfants né en terre Voisine, voire les enfants migrants travailleurs.

Advertisement

L’OZTF profite de cette journée pour exhorter les autorités Dominicaine à respecter le droit des enfants migrants au moment des rapatriements. L’OZTF exige par ailleurs la protection pleine et entière de ces gens vulnérables lors des rapatriements et les rappels leurs obligations à protéger leur concitoyens, en les donnant les assistants qu’il faut en terre étrangère autant qu’au moment des rapatriements, mais surtout, créer des conditions favorables sur le plan socio-économique et politique comme garantie.

Nere-Joseph Marie Wisnie

Coordonnatrice

E-mail ;oztfhaiti2010@yahoo.fr /tel 32803227

 Fait a port –au-prince, le mardi 20 novembre2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *