commerce-bilateral-rd-haiti-–-les-haitiens-subissent-un-manque-a-gagner-de-plus-de-$500-millions-par-an,-admet-l’ambassadeur-smith-augustin-tandis-que-les-echanges-rapportent-$600-millions-aux-dominicains

Commerce bilatéral RD-Haïti – Les Haïtiens subissent un manque à gagner de plus de $500 millions par an, admet l’ambassadeur Smith Augustin tandis que les échanges rapportent $600 millions aux dominicains

Smith Augustin estime que « plus d’un demi-milliard de dollars par an sont perdus, et on ne sait pas où cela va« … M. Augustin oublie déjà qui contrôle les douanes haïtiennes !

Mardi 24 novembre 2020 ((rezonodwes.com))–Alors que la République Dominicaine exporte pour plus de US$ 600 millions par an de produits et biens vers Haïti en 2020, selon l’économiste Luis Vargas, la contrebande de marchandises de la République Dominicaine vers Haïti a un impact dévastateur sur les finances du pays, a révélé le nouvel ambassadeur haïtien Smith Augustin.

M. Augustin, représentant d’Haïti à Santo Domingo, sans avoir reçu l’approbation du Sénat, conformément à la Constitution, a déclaré que « la situation a atteint un point où les autorités de son pays estiment qu’elles perdent plus de 500 millions de dollars par an à cause de cette opération illicite« .

« La Républi que Dominicaine et Haïti devraient établir des accords de coopération pour faire face à cette pratique, qui nuit davantage à la balance commerciale de son pays

Advertisement
« , a estimé l’ambassadeur de fait, Smith Augustin.

« C’est une grande préoccupation pour le gouvernement haïtien car ce qui est perdu est énorme. Comment se fait-il que tous ces montants traversent la frontière mais que les douanes haïtiennes ne les aperçoivent pas« , a-t-il déclaré, feignant d’ignorer que l’apprenti-dictateur Jovenel Moise a institutionnalisé la corruption et encouragé l’impunité tout en s’assurant que les institutions régaliennes soient réduites à leur plus simple expression.

Par ailleurs, l’économiste dominicain Vargas a admis que ces statistiques correspondent au commerce formel, spécifiant que dans la partie du secteur informel, il y a aussi une certaine chose considérable. Il a reconnu que les exportations dominicaines ont chuté de plus de 100 millions de dollars par rapport à la même période en 2019, mais qu’étant donné la crise sanitaire, les crises socio-politiques en Haïti, et par conséquent l’effondrement de l’économie haitienne, on s’attendait à ce que les exportations vers le voisin diminuent presque complètement, ce qui n’a pas été le cas, a-t-il précisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *