urgent-!-jovenel-moise-et-claude-joseph-se-tournent-vers-l’organisation-de-la-francophonie-(oif)-pour-doter-haiti-d’une-nouvelle-constitution-!

Urgent ! Jovenel Moise et Claude Joseph se tournent vers l’organisation de la francophonie (OIF) pour doter Haïti d’une nouvelle Constitution !

ARTICLE 21.1 : Le crime de haute trahison est puni de la peine des travaux forcés à perpétuité sans commutation de peine.

Le président et son ministre de la Propagande Internationale sont devenus fous. Ils déraillent… Ils déconnent…Ils se moquent des Haïtiens… Il faut vite mettre fin à la folie de Jovenel Moise, qui, après avoir catégoriquement refusé la venue en Haïti d’une commission d’investigateurs internationaux pour élucider les circonstances entourant l’assassinat de Me. Dorval, veut maintenant consulter des étrangers sur les besoins des Haïtiens.

Tout vrai patriote devrait crier haut et fort : Halte-là Jovenel. L’apprenti-dictateur va trop loin.

Mardi 24 novembre 2020 ((rezonodwes.com))—Le gouvernement de facto a sollicité mardi l’aide de l’Organisation internationale de la Francophonie pour le projet controversé de changement constitutionnel promu par l’apprenti-dictateur Jovenel Moïse, à moins de 3 mois de la fin de son mandat constitutionnel.

Claude Joseph qui a menti en septembre dernier aux diplomates sur les circonstances entourant la mort du Dr. Monferrier Dorval, est revenu mardi à la charge, cette fois-ci en sollicitant l’aide des étrangers pour leur participation à la rédaction d’une Constitution devant permettre au régime PHTK de rester au pouvoir aussi longtemps que possible.

Article 284.3: « Toute Consultation Populaire tendant à modifier la Constitution par voie de Référendum est formellement interdite »

A sa participation à la 37e Conférence ministérielle de la Francophonie, Dr. Joseph en a profité pour demander le soutien technique des experts de l’OIF afin de doter Haïti d’une nouvelle Constitution. Une affaire complètement interne.

Advertisement

Il a également présenté les propositions du gouvernement illégitime aux blocages et dysfonctionnements institutionnels persistants dans le pays, sans toutefois responsabiliser Jovenel Moise ayant ultérieurement planifié cette crise en refusant catégoriquement l’organisation des élections en 2017, 2018 et 2019 et en ordonnant à ses partisans au Parlement de bouder les travaux de réforme constitutionnelle présentés par l’ancien-député Jerry Tardieu.

La modification de la constitution proposée par le régime sautant les verrous d’interdiction de referendum, a fait toujours l’objet de nombreuses critiques de la part de l’opposition et d’autres secteurs qui ont souligné le manque de légitimité de Moïse pour entreprendre ces changements, bien qu’ils reconnaissent la nécessité d’une réforme.

Notons que Claude Joseph qui n’avait dans le passé manifesté aucune sympathie pour le chanteur aux chansons grivoises, Michel Martelly, a pris un malin plaisir à reproduire tous les tweets des autorités américaines exigeant la tenue d’élections en 2020 en Haïti, quoiqu’il eut su, « matériellement, c’était impossible ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *