alerte|video-–-abinader-aux-concitoyennes-de-jovenel-moise-qui-accouchent-en-rep.-dominicaine-: »mon-pays-ne-peut-pas-et-ne-veut-pas-financer-les-accouchements-des-femmes-haitiennes »-venant-« d’un-pays-deprime »

Alerte|Vidéo – Abinader aux concitoyennes de Jovenel Moise qui accouchent en Rép. Dominicaine : »Mon pays ne peut pas et ne veut pas financer les accouchements des femmes haïtiennes » venant « d’un pays déprimé »

Que pense bien l’apprenti-dictateur Jovenel Moise des dernières déclarations de M. Abinader, lui qui a sauté tous les verrous avec l’ultime objectif d’établir une dictature en Haïti après le 7 février 2021 ?

Jeudi 26 novembre 2020 ((rezonodwes.com))–Le président de la République Dominicaine, Luis Abinader, a admis mercredi que son pays « ne peut pas et ne veut pas » financer les accouchement des femmes haïtiennes, dont beaucoup se déplacent sur le territoire dominicain dans le seul but de donner naissance« .

« Le système de santé dominicain ne peut pas et ne pourra pas faire face au nombre croissant de mères haitienens venues donner naissance chez nous« , a déclaré M. Abinader lors d’une interview télévisée accordée au groupe de médias Corripio à l’occasion de ses 100 premiers jours au pouvoir.

D’un point de vue humanitaire, a-t-il expliqué, « cela nous conduit à quelque chose« , mais, Haïti, un pays déprimé qui partage la frontière avec la République dominicaine, « a besoin d’aide et c’est un pays pauvre« .

« Nous ne pouvons pas nous balancer dans l’air pour Haïti« , a souligné le président dominicain, qui s’est dit être tombé d’accord avec son ministre de la Santé local, Plutarco Arias, pour dénoncer cette situation « insoutenable » pour le gouvernement dominicain.

« Nous travaillons avec Haïti et la communauté internationale pour prendre des mesures dans ce sens« , a déclaré M. Abinader, sans toutefois de détails supplémentaires.

Selon les données officielles, la République dominicaine a enregistré un total de 167 686 naissances en 2019, dont 20 018 où la mère était haïtienne, et la grande majorité d’entre elles sans papiers.

Advertisement

Au cours de l’interview, M. Abinader, qui a pris ses fonctions le 16 août, a également admis que la situation en Haïti, pays qui traverse une crise politique et sociale depuis 2018, a « des répercussions importantes sur tous les domaines de la vie économique et sociale » en République dominicaine.

« Toute situation ou crise en Haïti nous affecte de différentes manières, elle nous affecte du point de vue de la sécurité, elle nous affecte du point de vue de la migration, elle nous affecte du point de vue économique« , a mentionné M. Abinader avec amertume, alors que les maîtres de Port-au-Prince se contentent de mentir à la population et d’utiliser de stratagème pour garder le pouvoir en planifiant des élections frauduleuses dont « les vainqueurs » sont sélectionnés à l’avance.

Les Haïtiens représentent 88,5 % des 847 979 étrangers résidant en République dominicaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *