haiti-/-affaire-dadou-jean-bart:-l’ambassade-de-france-appelle-a-la-protection-des-victimes-presumees

Haïti / Affaire Dadou Jean-Bart: L’Ambassade de France appelle à la protection des victimes présumées

L’Ambassade de France en Haïti salue la décision du Commissaire du gouvernement de la Croix-des-Bouquets, Me Édler Guillaume d’interjeter appel de l’ordonnance de non-lieu que le juge d’instruction Émilio Accimé avait rendue en faveur de l’ancien président de la Fédération Haïtienne de Football, Yves Jean-Bart. Une décision par laquelle le juge instructeur avait blanchi le docteur Jean-Bart de toutes les allégations d’abus sexuels sur des mineures hébergées au centre FIFA GOAL de la Croix-des-Bouquets dont il fait l’objet.

Port-au-Prince, le 26 novembre 2020. L’ordonnance de non-lieu que le juge d’instruction Émilio Accimé a rendue en faveur de Yves Jean-Bart continue de susciter des remous en Haïti et ailleurs.

L’Ambassade de France en Haïti a publié un communiqué de presse le jeudi 26 novembre 2020, dans lequel elle salue la décision des autorités judiciaires haïtiennes d’interjeter appel de la décision du juge instructeur.

« Dans le plein respect de l’indépendance de la justice haïtienne, elle accueille avec satisfaction une décision qui ouvre la voie à un procès en appel impartial et indépendant », a écrit l’ambassade.

Pour la représentation diplomatique française en Haïti, il est nécessaire de veiller à la sécurité des témoins et des présumées victimes et de les protéger de toute « menace ou tentative d’intimidation » dont elles font objet, peut-on lire dans le communiqué.

Advertisement

« Les violences sexuelles constituent une atteinte insupportable à la dignité humaine et doivent être fermement combattues”, souligne l’Ambassade.

Elle en a profité pour rappeler que la Chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante de la FIFA a condamné, dans le cadre d’une vaste enquête menée pour des faits « d’abus sexuels systématiques envers des joueuses entre 2014 et 2020», M. Jean-Bart à une « interdiction à vie de participer aux activités liées au football». Il doit aussi s’acquitter d’une amende d’un million de francs suisse.

L’Ambassade des États-Unis, le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINU) ainsi que l’association Avocat Sans Frontières Canda (ASFC) se sont également prononcés sur cette affaire.

Vant Bèf Info (VBI)

L’article Haïti / Affaire Dadou Jean-Bart: L’Ambassade de France appelle à la protection des victimes présumées est apparu en premier sur Vant Bèf Info. Vant Bèf Info – VBI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *