flashback-–-28-novembre-1985-:-le-sang-innocent-a-coule-a-flots-aux-gonaives

Flashback – 28 novembre 1985 : Le sang innocent a coulé à flots aux Gonaives

« L’enfer est vide, tous les démons sont ici« , William Shakespeare.

Les martyrs, dirait Mgr. Constant, allaient nous conduire au 7 février 1986.

Samedi 28 novembre 2020 ((rezonodwes.com))–Flashback–https://rezonodwes.com/2016/11/29/28-novembre-1985-le-sang-des-innocent-a-coule-a-flots-aux-gonaives/

Mardi 29 novembre 2016 (rezonodwes.com).- 28 novembre 1985, Ronald Reagan vient d’être élu à la Maison-Blanche et c’est le début de la fin du régime des Duvalier, qui a renforcé ses griffes, après la défaite de Jimmy Carter. Nous n’étions pas encore dans notre vingtaine quand nous fûmes témoin de ces événements…

CIC-Gonaives, 10:00 am/28 novembre 1985, un étudiant est atteint d’une balle à l’entrée d’une salle de classe, sur la cour de l’établissement. Deux autres allaient quelques minutes plus tard, subir le même sort dans un autre établissement de la place. Gonaives a mis sur le compte du régime totalitaire des Duvalier 3 morts. Les martyrs, dirait Mgr. Constant, allaient nous conduire au 7 février 1986.

Advertisement

La ville des Gonaives surchauffée se révolta ouvertement contre la dictature des Duvalier jusqu’à enterrer symboliquement le 31 janvier 1986, Jean-Claude et Michèle Bennet…Ce jour-là, le corps des Tonton Makout était déjà aboli à Gonaives…

Jean-Claude Duvalier, lors de son exil en France, racontera plus tard qu’il n’avait jamais donné l’ordre de tirer sur des écoliers, c’était une conspiration contre son gouvernement. En décembre 2011, il est revenu sur les lieux du crime sans demander pardon. Il y était à l’invitation de la promotion sortante de la Faculté de Droit des Gonaives, question de se refaire une santé politique…!!!

Si la lutte du 28 novembre 1985 avait été bien définie et orientée vers un changement d’un système et non un homme, il n’y aurait pas aujourd’hui « un 28 novembre 2016 » à vivre dans l’expectative qu’au point l’on se demande encore si nous ne sommes pas toujours sous le règne des Duvalier sans Duvalier avec la résurgence d’une classe d’hommes écartée revenant à la charge.

(photo : le cahier que portait Jean-Robert Cius le 28 novembre 1985 quand une balle le transperça jusqu’à atteindre son cœur…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *