haiti|cris-d’alarme-lances-par-fao:-« l’insecurite-alimentaire-touche-plus-de-4-millions-d’haitiens »,-un-appel-qui-est-loin-d’etre-le-cadet-des-soucis-de-jovenel-moise

Haïti|Cris d’alarme lancés par FAO: « l’insécurité alimentaire touche plus de 4 millions d’Haïtiens », un appel qui est loin d’être le cadet des soucis de Jovenel Moise

40% de la population haïtienne ne mangent pas à leur faim… Plus d’un Haïtien sur trois est en état de crise alimentaire ou d’urgence! Un état de fait que les élections-dermalog ne pourront jamais résoudre.

Finalement quel héritage le petit prétentieux dictateur Jovenel Moise va-t-il léguer à la postérité au soir du 7 février 2021 ? Il est prévu qu’en mars 2021, près de la moitié des 11,2 millions de citoyens auront besoin d’une aide humanitaire et que près d’un million seront en phase d’urgence.

Samedi 28 novembre 2020 ((rezonodwes.com))–Haïti est confronté à une crise humanitaire complexe, comprenant des événements climatiques extrêmes, des tensions sociopolitiques, des épidémies et des déplacements de population, qui augmentent considérablement la vulnérabilité des citoyens, a indiqué José Fernández, représentant de la FAO en Haïti.

Alors que le gouvernement de facto parle d’élections exclusives avec un CEP de mercenaires et d’une prévision d’augmentation considérable de l’effectif de l’armée de Jovenel Moise – un atelier de démons, selon l’américain John Kelly – quelque 4 000 000 d’Haïtiens et plus crèvent de faim en deçà de l’insécurité des rues programmée avec les gangs pro-pouvoir opérant en toute impunité.

M. Jovenel Moise qui se tient à ses élections-Dermalog contestées, semble n’en avoir cure, surtout après la dévaluation du dollar engendrant une réduction systématique du pouvoir d’achat des habitants de la « classe moyenne », s’il en existe encore une. Arriver à « mét manje nan bòl tout moun’n ak lajan nan pòch yo »

Advertisement
sans démagogie serait loin d’être le cadet de ses soucis, avec un imminent Coup d’Etat Constitutionnel.

En effet, pour palier au manque de responsabilité des autorités haïtiennes envers ce peuple déshérité, des agences des Nations Unies en Haïti ont mis en garde contre l’aggravation de l’insécurité alimentaire qui touche actuellement quelque quatre millions de personnes, soit 40 % de la population du pays. L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont tous deux appelé à la mobilisation rapide de ressources pour les communautés rurales, qui ont été touchées de manière « disproportionnée » par les conséquences néfastes de la crise de coronavirus.

Soulignons que plus d’un Haïtien sur trois est en état de crise ou d’urgence, selon la classification du Cadre Intégré de Sécurité Alimentaire, et la situation devrait s’aggraver à partir du mois de mars 2021, soit un mois après le départ du pouvoir de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *