transition-–-7-fevrier-2021-:-l’opposition-presente-les-contours-de-la-gouvernance-post-jovenel-moise

Transition – 7 février 2021 : L’opposition présente les contours de la gouvernance post-Jovenel Moïse

Le projet d’accord portant sur l’architecture d’une gouvernance efficace apaisée et réussie de la transition prévoit une structure politique assurée par un président à choisir parmi les juges de la Cour de cassation, par une commission bipartite de sept membres, annoncent les dirigeants de la Direction politique de l’opposition démocratique (DIRPOD)

Lundi 30 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– La charpente de la transition politique post-Jovenel Moise se dessine. Des dirigeants de l’opposition, réunis ce lundi 30 novembre, au local de la Fusion, à Bourdon, ont dévoilé les contours de la gouvernance politique.

Selon André Michel, dirigeant du Secteur démocratique, le chantier pour organiser la transition sera exécuté à partir d’une feuille de route, fruit d’un consensus entre les acteurs politiques.

‘’Le Président de la République sera choisi parmi les juges de la Cour de cassation par une Commission bipartite de 7 membres. Et le mandat de celui-ci prendra fin le jour de la prestation du serment du prochain président élu’’, a-t-il précisé.

S’agissant du premier ministre, le document prévoit la nomination d’une personnalité honorablement connue et respectée pour assurer ce rôle.  

‘’Le premier ministre du gouvernement de transition peut être une personnalité du secteur politique ou de la société civile. Il sera choisi par la Commission bipartite sur une liste de trois personnalités qui comportera au  moins une femme’’, a informé le porte-parole du Secteur démocratique.

Advertisement

À propos des objectifs de la transition, des leaders politiques regroupés au sein de la DIRPOD précisent qu’elle aura à rétablir l’autorité de l’État, restaurer un climat de sécurité par le démantèlement des gangs, de créer également les conditions pour la réalisation du procès Petro Caribe, et celui des massacres et exécutions sommaires.

Dans le même temps une autre option a été présentée. Il s’agit du choix d’un premier ministre issu de la société à diriger un gouvernement orienté vers un résultat. Si ce cas est retenu, il n’aura pas de président provisoire, soutient André Michel. Le texte final sera presenté à la nation au cours du mois de décembre.

Il importe de signaler qu’un groupe de militants ont tenté de perturber la conférence de presse. Ces fauteurs de trouble, identifiés par Edmonde Supplice Beauzile comme étant des individus infiltrés ont envahi le quartier général du la Fusion en menaçant des dirigeants politiques.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *