claude-joseph-a-michel-joseph-martelly-en-2016: »la-constitution-est-desormais-votre-reference,-l’instrument-contre-laquelle-vous-mesurez-les-actions-des-autres »

Claude Joseph à Michel Joseph Martelly en 2016: »La Constitution est désormais votre référence, l’instrument contre laquelle vous mesurez les actions des autres »

L’un des plus tristes symptômes qui accompagnent le sentiment du manque de personnalité est l’impression de la perte de son identité.

« Pour qui vous prenez-vous ? Et nous, des imbéciles ? », écrit en 2016 Claude Joseph, l’actuel ministre de facto haitien des Affaires Etrangères et de la Propagande Internationale. Et si aujourd’hui l’on posait cette même question à Ti Claude, un petit militant réactionnaire, qui est allé jusqu’à Santo Domingo haranguer des étudiants sur un bagay de réforme constitutionnelle qui ne verra JAMAIS le jour… « Et vous, pour qui nous prenez-vous ? Et nous des imbéciles ?

Claude Joseph au chef des Tèt Kale : »…aucune chirurgie ne peut extraire votre héritage dans la mémoire collective, mais cette expérience doit servir de leçons à tous… »

Mercredi 2 décembre 2020 ((rezonodwes.com))–Venant de la capitale la plus sale au monde et en-deçà avec un taux de criminalité les plus élevés, et membre d’un gouvernement du pays le plus corrompu de la région des Caraïbes, Dr. Claude Joseph a débarqué dimanche à Santo Domingo pour venir essentiellement faciliter aux Dominicains « la délocalisation de nombreux de ses compatriotes infortunés établis le long de la frontière haitiano-dominicaine depuis de nombreuses années« . Il est le Conzé des temps modernes et il fait vraiment pitié.

Pour couvrir son forfait, l’homme qui détestait tant le régime des bandi lego Tèt Kale jusqu’à écrire en février 2016 que « La constitution est désormais votre référence, l’instrument contre laquelle vous mesurez les actions des autres« , veut maintenant faire comprendre qu’il fallait la remplacer par une autre pour faciliter le retour de ce même Michel qu’il détestait tant dans le passé. L’un des plus tristes symptômes qui accompagnent le sentiment du manque de personnalité est l’impression de la perte de son identité.

Une nouvelle constitution de Jovenel Moise, en mars 2021, as-tu annoncé depuis la capitale touristique de la Caraïbe, n’est-ce pas trop « facile », Dr. Joseph. Tes amis veulent tout avoir. Ils « veulent avoir et le beurre et l’argent du beurre. Trop facile« . Et nous des imbéciles ? A Santo Domingo, seul manque ici le culte de la personnalité au ministre de facto des Cultes qui avait cherché à soudoyer un évêque catholique. Avec le Christ, tenté au désert, Ti Claude, un conzé réincarné a également fait des propositions indécentes à un représentant de Dieu sur terre.

Advertisement

Laissons parler maintenant le professeur Claude Joseph et il revient à vous de juger si ses déclarations tenues en République Dominicaine sur un « éventuel » referendum constitutionnel illégal et interdit ont la moindre petite valeur à nos yeux. Les exagérations d’un courtisan du prétentieux monarque font partie du syndrome dépressif.

Les paroles s’en vont, les écritures restent.

Claude Joseph à Michel Joseph Martelly :

De vos ambitieuses promesses, vous n’avez rien réalisé pourtant vous avez fait école, une réalisation quand même, au risque de me contredire. Vous avez des convertis, des chantres et des maitres chanteurs qui font office de vrais thuriféraires du régime.

Vos avez pendant 5 ans rien réalisé pour consolider l’Etat de droit, un de vos cinq « E », sauf vos deux tragédies électorales ; maintenant, sans scrupule, vous nous faites la morale. La constitution est désormais votre référence, l’instrument contre laquelle vous mesurez les actions des autres.

Pour qui vous prenez-vous ? Et nous, des imbéciles ? En tout cas, vos invectives, vos insultes qui n’ont épargné personne pendant ces cinq dernières années ont longtemps tiré beaucoup de leur léthargie convertissant même les moins intéressés à la politique en de véritables gladiateurs.

Malheureusement, aucune chirurgie ne peut extraire votre héritage dans la mémoire collective, mais cette expérience doit servir de leçons à tous.

Il vous faut rendre des comptes messieurs.

Professeur Claude Joseph

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *