gerard-gourgue,-avocat-et-militant-des-droits-humains,-est-mort-a-95-ans

Gérard Gourgue, avocat et militant des droits humains, est mort à 95 ans

Le 29 novembre 1987, dans le sang, l’armée du général Henri Namphy a mis fin aux rêves du professeur Gourgue de devenir l’un des présidents d’Haïti le plus populaire et le mieux formé pour le poste, à côté du professeur Manigat, de l’après 7 février 1986.

Vendredi 4 décembre 2020 ((rezonodwes.com))– L’ex candidat à la présidence d’Haïti, Me Antoine Joseph Gérard Gourgue est décédé vendredi à l’hopital du Canapé Vert.

Né le 1er décembre 1925 à Port-au-Prince, Gourgue a étudié le droit en France et est devenu membre du barreau des avocats de Port-au-Prince à son retour dans le pays.

Après le départ de Jean Claude Duvalier, Gougue a intégré le Conseil National de Gouvernement (CNG) dirigé par Herni Namphy mais démissionna un mois plus tard.

Advertisement

Il s’est présenté à l’élection présidentielle post-Duvalier en 1987, et était le candidat favori quand les militaires ont provoqué un bain de sang à la ruelle Vaillant.

Il a été également ministre, ambassadeur, militant des droits humains, enseignant, militaire (lieutenant).

En 2004, Gérard Gourgue fut désigné à la fois au poste d’ambassadeur d’Haïti à l’UNESCO et de représentant personnel du Président provisoire, Boniface Alexandre, auprès de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), à Paris.

Il a fondé à Port-au-Prince un collège qui porte son nom, l’Institution Secondaire Gérard Gourgue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *