des-astro­nautes-feraient-passer-de-l’al­cool-clan­des­ti­ne­ment-a-bord-de-l’iss,-selon-chris-carberry

Des astro­nautes feraient passer de l’al­cool clan­des­ti­ne­ment à bord de l’ISS, selon Chris Carberry

Durant la mission Apollo 8 autour de la Lune, l’as­tro­naute Deke Slay­ton avait caché des flasques de brandy dans le kit de repas de Noël des cosmo­nautes, raconte l’auteur du livre Alco­hol in Space: Past, Present and Future.

Sciences et Futur – Les astro­nautes de la Station spatiale inter­na­tio­nale picolent-ils ? D’après l’au­teur et cofon­da­teur d’Ex­plore Mars, Inc. Chris Carberry, la réponse à cette ques­tion brûlante est oui.

Samedi 5 décembre 2020 ((rezonodwes.com))–Pour son nouveau livre Alco­hol in Space: Past, Present and Future, Chris Carberry a rapporté avoir rencon­tré d’an­ciens astro­nautes qui ont accepté de révé­ler la vérité dans tous ses détails.

« La NASA vous dira qu’il n’y a pas d’al­cool à bord de l’ISS, mais pour y avoir vécu pendant cinq mois, je vous assure que c’est faux », lui a confié l’an­cien astro­naute de l’Agence spatiale améri­caine Clay­ton Ander­son. Il serait ainsi fréquent que des astro­nautes fassent passer de l’al­cool clan­des­ti­ne­ment à bord de la station.

D’après Carberry, préfé­re­raient d’ailleurs empor­ter avec eux du cognac plutôt que de la vodka. Et ils sont passés maîtres dans l’art de dissi­mu­ler leur cargai­son. Ainsi, des bouteilles de cognac auraient été empor­tées clan­des­ti­ne­ment dans des livres évidés, et des tupper­wares remplis d’al­cool ont été étique­tés comme du jus.

On apprend égale­ment que durant la mission Apollo 8 autour de la Lune, l’as­tro­naute Deke Slay­ton avait caché des flasques de brandy dans le kit de repas de Noël des cosmo­nautes. Une cachot­te­rie qui n’a pas été du goût Frank Borman, alors comman­dant de la mission. « Je n’ai pas trouvé ça drôle du tout

Advertisement
», a-t-il révélé plus tard. « Si on avait bu une goutte de ce satané brandy et que la navette avait pété sur le retour, ils auraient dit que c’était la faute du brandy. »

On est curieux de savoir ce que Thomas Pesquet a à dire là-dessus.

Source : Alco­hol in Space, Chris Carberry

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *