pompeo-qualifie-de-« fraudes »-et-de-« farces »-les-legislatives-venezueliennes-en-depit-du-deploiement-de-plus-de-200-observateurs-etrangers

Pompeo qualifie de « fraudes » et de « farces » les législatives vénézuéliennes en dépit du déploiement de plus de 200 observateurs étrangers

Secrétaire d’État Mike Pompeo : « ces élections ne refléteront pas la volonté du peuple vénézuélien ».

Seules les élections-bidon exclusives programmées par les 9 mercenaires du CEP-Dermalog illégal et inconstitutionnel de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise seront « libres et honnêtes » et au goût des donneurs de leçon. Simplement, les pauvres nègres d’Haïti qui ne comprennent encore rien, n’ont pas compris qu’ils ne comptent pas aux yeux du reste du monde, ils font tous partie d’un shithole méritant exactement un Michel Martelly, un Jovenel Moise,- présumé dilapidateur de fonds publics et dénoncé dans l’assassinat du bâtonnier Dorval,- comme dirigeants avec le droit de désigner leur successeur.

Le monde est à l’envers ! pauvre Dessalines qui n’a pas su faire son temps !

plus de 200 observateurs électoraux de différents pays sont déployés à travers le Venezuela.

Dimanche 6 décembre 2020 ((rezonodwes.com))–Depuis les États-Unis, le secrétaire d’État Mike Pompeo a qualifié de « fraude » et de « farce » les élections parlementaires qui se déroulent dimanche au Venezuela.

Comme on le sait depuis 2017, l’administration du président Donald Trump qui reconnaît Juan Guaido comme président intérimaire, a sanctionné des personnes, des entreprises et des entités pétrolières associées au gouvernement de Nicolás Maduro, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Venezuela.

« La fraude électorale au Venezuela a déjà été commise. Les résultats annoncés par le régime illégitime de (Nicolás) Maduro ne refléteront pas la volonté du peuple vénézuélien. Ce qui se passe aujourd’hui est une fraude et une farce, pas une élection

Advertisement
« , a écrit Pompeo sur son réseau social Twitter.

Il convient de noter que plus de 20 millions de citoyens vénézuéliens sont appelés à voter dans le cadre du processus électoral en question, et que plus de 200 observateurs de différents pays y participent.

Notons qu’un internaute a répondu au tweet de Pompeo en commentant : »Just like in the USA right? ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *