rd-5-milliards-rd$-detournes-:-le-frere-de-l’ex-president-medina-dans-le-box-des-accuses-pour-corruption-et-trafic-d’influence,-informe-dimanche-le-ministere-public

RD-5 milliards RD$ détournés : le frère de l’ex-président Medina dans le box des accusés pour corruption et trafic d’influence, informe dimanche le Ministère Public

Juge Camacho : « les accusés vivent dans le luxe, au détriment de la grande majorité ». Ils ont prélevé des fonds du trésor public la somme de 4 796 775 128 $ RD.

Que le président dominicain, Luis abinader, arrête de soutenir le gouvernement corrompu et pseudo-démocratique d’Haïti violant tous les principes régissant la bonne gouvernance d’un pays…

Dimanche 6 décembre 2020 ((rezonodwes.com))–Les accusés dans le cadre de l’opération Anti-Octopus, ont développé un mode opérationnel qui leur a permis de soustraire au Trésor public environ cinq milliards de pesos, avec un cycle qui a commencé avec le trafic d’influence, et ont été soutenus par le réseau d’entreprises qui a été dirigé par Juan Alexis Medina Sanchez et a été renforcé par l’investissement dans la campagne politique des candidats officiels, a déclaré dimanche le ministère public.

La description du fonctionnement de ce groupe d’ex-hauts fonctionnaires, de fournisseurs préférentiels et d’hommes de façade a été donnée par le procureur général adjoint Wilson Camacho, chef du bureau du procureur spécialisé dans la corruption administrative (Pepca), lors de l’audition de la mesure de coercition contre 11 accusés dans cette affaire.

Ces activités frauduleuses ont permis aux accusés « de vivre dans le luxe, au détriment de la grande majorité« , a déclaré le juge Camacho, en détaillant la somme de 4 796 775 128 $ RD prélevée sur les fonds publics.

Le directeur de Pepca s’est demandé combien de solutions en matière de structures hospitalières, de routes, de services éducatifs, d’électricité et d’investissements sociaux l’administration publique aurait pu offrir avec ces ressources. Une question que s’est également posé Me. André Michel, dans le cadre de la dilapidation des $4.3 milliards de fonds de Petro Caribe en Haïti, par le régime PHTK, incluant Jovenel Moise, Michel Martelly, Laurent Lamothe, Wilson Laleau, Jean-Max Bellerive.

Advertisement

Le ministère public a déclaré au juge d’instruction que les entreprises du réseau de corruption dirigé par Juan Alexis Medina Sánchez opéraient à partir d’une « même couverture », un établissement commercial situé au 27 de l’avenue de Febrero, dans le secteur Bella Vista du District national.

Les sociétés opéraient depuis le 328 27 de Febrero Avenue, dans le bâtiment RS à Bella Vista. C’est là que des sociétés comme Domedical Supply SRL, Suim Suplidores Institucionales Méndez SRL, General Medical Solution A.M. SRL, United Suppliers Corporations SRL, Kyanred Supply SRL, General Supply Corporations, Watt Max Dominicana SRL et Fuel American Inc. Dominicana SRL ont choisi leur domicile. Ils ont utilisé « le même repaire », a souligné Camacho.

Enfin, par l’intermédiaire de la Fondation Tornado Fuerzas Vivas, également située au 27 de Febrero 328, le groupe a investi une partie des fonds qu’il avait obtenus frauduleusement dans des projets politiques pro-gouvernementaux qui lui permettraient de maintenir le mode opérationnel qui lui a procuré tant d’avantages, a déclaré M. Camacho.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *