trudeau-:-la-protection-et-la-promotion-des-droits-de-la-personne-au-pays-et-a-travers-le-monde-constituent-notre-devoir-commun

Trudeau : La protection et la promotion des droits de la personne au pays et à travers le monde constituent notre devoir commun

Déclaration du premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à l’occasion de la Journée des droits de l’homme 

Jeudi 10 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– « Aujourd’hui, nous soulignons la Journée des droits de l’homme et célébrons l’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948. Ce document, que le Canadien John Humphrey a contribué à rédiger, énonce les droits et libertés fondamentaux auxquels chacun de nous a droit. C’est de cette déclaration que s’inspirent les lois visant à protéger les droits de la personne au Canada et à travers le monde.

« L’égalité, la justice et la liberté sont au cœur de la Charte canadienne des droits et libertés. Ces valeurs guident le travail qu’accomplit le gouvernement du Canada pour bâtir un pays plus fort et plus résilient pour tout le monde. Même si nous avons réalisé des progrès en matière de droits de la personne, nous devons en faire davantage pour éliminer les inégalités et les difficultés auxquelles les gens font face à travers le pays.

« Cette année, la pandémie mondiale de COVID-19 a été difficile pour tout le monde. Elle a révélé au grand jour des inégalités fondamentales au sein de notre société. Cette crise a touché de façon disproportionnée de nombreux groupes, dont les aînés, les peuples autochtones, les personnes racisées, les femmes, les personnes handicapées, les membres des communautés LGBTQ2 et les réfugiés. Nous sommes déterminés à continuer de répondre à leurs besoins dans le cadre de notre réponse à la COVID-19. Voilà pourquoi, depuis le début de la crise, nous avons aidé les personnes handicapées à assumer leurs dépenses supplémentaires, soutenu les femmes qui subissent de la violence en investissant dans les refuges, et mis en place des mesures visant à répondre aux besoins particuliers des peuples autochtones. De plus, en reconnaissance des services exceptionnels qu’ils ont rendus à notre pays, nous offrons temporairement une voie vers la résidence permanente aux demandeurs d’asile qui travaillent aux premières lignes dans le secteur de la santé durant la pandémie. Ainsi, ils pourront avoir un avenir meilleur ici, au Canada.

Advertisement

« Au-delà de la pandémie, le gouvernement est résolu à rebâtir en mieux et à créer un Canada plus juste et plus égalitaire pour tout le monde. De concert avec les communautés racisées, nous continuerons de lutter contre le racisme systémique et les inégalités dans notre société. De plus, par l’entremise du tout premier Programme pour l’entrepreneuriat des communautés noires du Canada, nous favorisons l’accès équitable des propriétaires d’entreprise et entrepreneurs noirs aux opportunités et aux mesures d’aide. Nous élaborons également un plan d’action pour l’inclusion des personnes handicapées afin d’aider davantage les gens qui vivent avec un handicap. Puis, nous créons un plan d’action pour les femmes dans l’économie qui aidera les femmes à réintégrer le marché du travail. Enfin, nous avons déposé un projet de loi visant la mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones afin d’avancer sur le chemin commun de la réconciliation.

« Sur la scène mondiale, le Canada a toujours plaidé avec force pour la protection des droits de la personne et la promotion des valeurs démocratiques. Le mois dernier, de concert avec le Botswana, nous avons accueilli la deuxième Conférence mondiale sur la liberté de la presse. Celle-ci a souligné notre volonté de militer pour la liberté d’expression, y compris la liberté des médias et la protection des journalistes. Dans le cadre de notre Politique d’aide internationale féministe, nous favorisons l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles dans toute leur diversité en vue de réduire la pauvreté et les inégalités, et de générer de la prospérité. Nous continuons également d’assurer la coprésidence du Groupe de contact international sur la liberté de religion ou de conviction afin d’encourager et d’accroître la concertation entre les pays souhaitant faire avancer la liberté de religion pour tous.

« La protection et la promotion des droits de la personne au pays et à travers le monde constituent notre devoir commun et, ensemble, il nous reste beaucoup de travail à faire. Aujourd’hui, j’invite tous les Canadiens à réfléchir aux façons dont nous pouvons tous faire progresser cette cause importante. Ainsi, nous pourrons bâtir un monde encore plus sûr, plus juste et plus égalitaire pour tous. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *