hommage-au-pionnier-haitien-des-droits-humains-gerard-gourgue

Hommage au pionnier haïtien des droits humains Gérard Gourgue

L’archevêque métropolitain de Port-au-Prince Mgr Max Leroy Mésidor, dans son homélie,  évoque certaines interventions d’Antoine Joseph Gérard Gourgue rappelant son engagement pour la cause juste et sincère. Alors que pour la Bâtonnière Marie Suzy Legros, l’autorisation par l’Exécutif de la commission indépendante internationale pour supporter l’instruction sur l’assassinat de Monferier Dorval fera honneur à l’ancien responsable de la Ligue haïtienne de défense des droits de l’homme

Vendredi 11 décembre 2020 ((rezonodwes.com))— La canne de Saint-Nicolas appuyée sur le cercueil de Gérard Gourgue (95 ans), drapé du bicolore haïtien, traduit les honneurs exprimés à celui qui fut en 2006, l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince. La communauté de la Basoche, des membres du gouvernement et des connaissances ont défilé dans la nef de l’Église Christ-Roi pour saleur la famille éplorée.

Dans l’intervalle, la fanfare des Forces armées d’Haïti (FAd’H) a exécuté des partitions pour justifier le caractère national des obsèques de l’ancien ministre de la justice et de la sécurité publique. Le célébrant principal Mgr Max Leroy Mésidor, dans son homélie, a souligné une part importante de l’engagement de Gérard Gourgue pour la reddition de comptes.

‘’ Il faut toucher au trésor de l’État d’une main tremblante, se référant à Montesquieu qui formulait qu’il faut toucher aux lois d’une main tremblante. En ce jour où nous faisons face à une prolifération des actes de kidnapping, le fondateur de la Ligue haïtienne des droits humains enjoignait la CEH à dire non au chaos, non à la violence’’,

Advertisement
a lancé le prélat.

La bâtonnière Marie Suzy Legros a exprimé la plus chère volonté de Gérard Gourgue de voir triompher la justice haïtienne sur l’assassinat de l’ancien bâtonnier Monferier Dorval.

Pour elle, l’autorisation par le Président Jovenel Moise de la mise sur pied d’une commission d’enquête internationale indépendante participera de la volonté de perpétuer la mémoire du fervent défenseur des droits humains.

D’autres interventions dont celles du ministre de la justice Rockefeller Vincent et de Didier Allien, petit-fils du disparu, ont rehaussé l’éclat de cette cérémonie d’hommage à celui qui fut un symbole de la lutte pour les droits humains, inhumé un 10 décembre, date marquant la journée internationale des droits humains.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *